26

C. Jésus, parle-moi toujours, reste toujours auprès de moi. Je ne puis vivre sans Toi et je soupire après le moment où je Te rencontrerai.
Jésus. Oui, Ma fille : c’est un désir comnmun, celui-ci. Toi, tu Me désires et Moi, Je te désire ardemment. J’attends de venir dans ton coeur, le matin. Je Me réjouis de te parler durant la nuit, quand tomm coeur, libre de tout souci, est entièrement tendu vers Moi.


Je demande une réponse d’amour
Lundi 25 mlmars 1968
Fête de 1’Animoimciatioim


Jésus. Ma chère C., Je renouvelle en Moi ton esprit; viens auprès de Moi et Je t’enseignerai les voies du Seigneur.
Sois obéissante à la voix de Dieu, soit qu’Il te parle au coeur commue en ce moment, ou à l’oreille par l’intermédiaire d’autrui, ou grâce à de bonnes inspirations qui te sont, généralement, suggérées par ton bon Ange Gardien.
La voix de Dieu t’invite au bien, à accomplir Sa Volonté ; elle t’invite à L’aimer et à aimer ton prochain comme toi-même.
Ecoute, Ma fille bien-aimée, cette voix divine que Marie, Ma très douce Maman, écouta avec grand respect et grande crainte, quand l’Ange Gabriel Lui parla.
Elle adhéra de toute son âme, avec une humilité, une simplicité et une dévotion extrêmes. Elle prononça ces paroles que, chaque jour, les bons chrétiens répètent dans la prière de l’Angélus : « Voici la Servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon Ta parole ».
O
puissance de ce « qu’il soit fait » qui donnait à Dieu la possi
bilité d’accomplir le plus grand des miracles un Dieu qui se fait homme pour le salut du monde. L’acte d’obéissance de Ma Sainte Maman commençait la grande oeuvre de la Rédemption.
Il
fut grand le Fiat qui créa le monde par un acte de la Volonté
de Dieu, niais la Rédemption est un mystère tellement merveilleux qu’aucumi homme ne pourra jamais le comprendre ni l’apprécier à sa juste valeur.
Or, ce Dieu qui se fait homme pour sauver tous les lionmmes et pour te sauver, toi, ne pourra le faire sans toi. Si tu n’apportes pas

27

26