64

Mieux vaut tic pas parler, plutôt que de parler à tort et à travers, ou de mal parler de qui que ce soit.

LE DON LE PLUS UTILE

F
Le don 1e plus utile que nous ait fait le Seigneur est le don dc
la parole. Par lui vous pouvez communiquer avec Dieu. et entre vous.
Mais si vous médisez du prochain, vous utilisez un don pour offenser non seulement le prochain, mais Moi également, présent en chaque créature.
La langue que Dieu vous a donnée a une fonction bien grande pour vous. Avec elle, vous devriez Le louer sans cesse et vous en servir pour répandre la Divine Parole, pour Le faire connaître et aimer; pour réconforter, encourager, relever moralement, et prononcer de douces paroles d’affection pour tous, pour les aider à se rapprocher de Dieu ; et seulement en de rares occasions, quand l’exigent la nécessité et le devoir, pour corriger et réprimander.
Pour quelques-uns dc Mes amis qui ont surveillé leur langue avec beaucoup d’amour et dc précaution, J’ai opéré aussi des miracles, conservant leur langue intacte même après leur mort.
Imite-les, Je te prie ; car, dc même qu’en regardant ta langue, tu vois si ton corps doit être purgé, de même, par les paroles qu’elle prononce, tu peux savoir le degré de perfection auquel elle est arrivée, et surtout tu peux voir la bonté de son esprit.
Efforce-toi de cultiver en toi de bonnes pensées, de bons sentiments envers tout le monde et les paroles qui sortiront de ta bouche seront à la Gloire de Dieu et pour l’édification de ceux qui t’entourent.


La persévérance dans le bien
Vendredi 5 avrit 1968

Ma fille, le calice amer que la vie offre à chacun, il faut le boire jusqu’au fond, car « cc n’est pas celui qui aura mis la main à la charrue, mais celui qui arrivera au terme sans se retourner, qui recevra la récompense. »
Ma fille, persévère donc dans le bien et dans ce que tu as si bien commencé ! Dieu t’en donnera la récompense, car ce ne sont ni des motifs humains, ni des intérêts personnels qui te poussent à cela, mais

65

64