75

peut y parvenir par son raisonnement. La différence de niveau est trop grande et par ailleurs, si chacun pouvait découvrir tous les secrets de Dieu, il deviendrait comme Lui.
Sois donc comme les enfants. Accepte la vérité intégrale qui te vient de l’Evangile. Accepte les explications qui t’en sont données par Mes Ministres : ils en ont reçu l’autorisation.
Ne sois pas orgueilleuse car, dans l’acceptation simple de ce qui t’est enseigné, réside en grande partie ton bonheur terrestre et ton bonheur éternel.
La joie de croire est si belle pour les âmes simples qu’elles Me contraignent à opérer de véritables miracles de providence pour elles.
Oui, aie confiance dans le Seigneur, en Moi qui te parle, car Ma parole est toujours véridique, pius que ne l’est la parole de la maman à son enfant.
Fie-toi à Moi aveuglément, car Je veux ton bien, le vrai bien, celui qui ne passera jamais.
Une chose encore. L’enfant apprécie ce qu’il reçoit et, en retour, il donne son affection.
Fais de même, toi aussi. Reçois tout, donne tout ton coeur. Ne sois pas ingrate. Sois reconnaissante pour ce que tu reçois.
J’arrête ton attention sur une qualité de l’enfant qui le rend très cher. Quand bien même tu le gronderais ou lui ferais du mal, bientôt il se glisse vers toi, parce qu’il veut faire la paix avec toi. Il ne cherche pas à savoir si le tort vient de lui ou de toi, il te regarde avec des yeux pitoyables qui demandent le pardon et l’affection.
Toi aussi, Ma fille, agis toujours ainsi avec tout le monde. De quelque côté que te vienne l’offense, ne reste pas trop à chicaner, sois enfant, demande pardon, redouble de prévenances et d’affection. Tu rendras heureux ton prochain et tu contenteras Dieu qui a dit: « Si vous n’êtes pas comme ces petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux ».


S’il n’y avait pas la Foi
Mardi Saint 9 avril 1968 (1 h,)

C. Jésus, pardonne-moi si je n’ai pas été rapide.
Jésus. Ma chère fille, en ce moment, tourne ton regard vers le monde qui t’environne et tu verras quelle désolation, quelle misère, quelle inquiétude existent.


76

75