18

marches pas sans but. Tu as (levant toi Mon exemple, celui de Ma 4aman, celui des Saints et tu sais que le sommet à atteindre, c’est on Père.

DE LA MEILLEURE MANIERE

Maintenant, J’en viens à la pratique. Ta vue est parfaite, si lu vois bien. Ta main est parfaite si elle possède ses cinq doigts, (remarque qu’elle ne le serait pas si elle en possédait six, parce que ce serait quelque chose en plus de ce que l’homme normal possède), et elle
doit se mouvoir sans difficulté dans tous les sens pour pouvoir accoin , pur les travaux qui lui sont propres. Maintenant, voyons dans le domaine spirituel.
Tous, nous avons des facultés, vous avez tous reçu des dons. Ne demande pas des dons extraordinaires, n’y prétends pas, maie utilise ceux que tu possèdes de la meilleure manière possible : voilà la perfection. Tu as reçu le don Je la Grâce, efforce-toi de la conserver et de l’augmenter.
La vie de la Grâce est une vie d’union avec Dieu ; cherche a rendre cette union toujours plus profonde, sincère et parfaite. Oui, au fond, la perfection est là tout entière vivre en Dieu, avec Dieu et pour Dieu. Vivre avec Lui qui vit en toi ; par la grâce, ne faire qu’un avec Lui.
Voilà la perfection se fondre en Lui. Et plus cette union cst profonde, plus tu deviens parfaite, ce qui veut dire que tu deviens sainte. La Grâce opère en toi une transformation telle que Je puis te l’exp] iquer ainsi
Tu mets rougir au feu un morceau de fer, mais quand il est rouge, tu ne le distingues plus du feu lui-même, il prend la même splendeur, et la même flamme le dévore. Ainsi est l’âme en état de grâce. Elle se plonge en son Dieu et elle acquiert une splendeur divine.
Quelques saints, à qui J’ai accordé de pouvoir contempler une âme en état de grâce, se sont prosternés jusqu’à terre pour l’adorer, croyant se trouver en la présence de Dieu Lui-même.
La vie de la grâce, vie d’union avec Dieu, est une vie de perfection, car elle requiert, pour être sauvegardée, une vigilance continuelle sur les sens, sur Jes inclinations, sur les défauts.
Elle réclame aussi des moyens pour être augmentée. Ces moyens, tu les connais, ce sont les Sacrements qui, reçus avec dévotion et avec désir, apportent à l’âme une amélioration spirituelle.


119

18