58

La tristesse
Samedi 11 mai 1968 (3 h- 45)

Ma fille bien-aimée, ne te tourmente pas pour trop de choses. Prends la vie avec sérénité car, si tu t’affliges de toutes les bagatelles, qu’adviendra-t-il de toi quand la Croix se fera plus lourde ?
Ne te laisse pas abattre par des riens. Sois plus sereine. Efforce- toi de te dépasser en prenant courage. Comment peux-tu aider et encourager les autres puisque c’est ta mission si tu es toi- même triste et abattue ?
Que toujours règnent en ton coeur la joie et la paix qui sont le fruit d’une conscience en paix avec Dieu et avec le prochain.
Aime que règne l’harmonie entre tous et sois prête à sacrifier tes goûts, à respecter les opinions d’autrui, à supporter les humiliations et les méchancetés, pourvu que soit sauvegardée cette harmonie.

LAISSE PASSER

Vaincs le mal par le bien. Laisse passer, oublie rapidement n’im porte quelle offense, rétablis l’ordre, car c’est ainsi qu’agit le Seigneur et Il veut que vous tous, vous L’imitiez.
Généralement, la tristesse ne vient pas de Dieu, tais du Malin
il
s’en sert pour te détourner du bien et de la prière. A cause de
cette tristesse, il te manque l’enthousiasme qui te fait affronter et surmonter les dangers, en vue d’atteindre les buts les pins sublimes.
Que ton esprit demeure serein. Clarifie tes persêes, oriente-les vers de nobles sujets. Ne t’arrête pas à considérer les côtés négatifs des personnes avec qui tu vis ou que tu rencontres, niais efforce-toi de découvrir tout ce qu’il y a de bon en elles. Tout le monde possède quelques vertus. Il te sera ainsi plus facile d’aimer tout le monde.
Si tu dois corriger quelqu’un de ses défauts, parce que tu en as l’autorité, fais-le avec bonté et délicatesse. Ne te laisse pas entraîner par le ressentiment, par la colère ou par uni faux zèle, car Je t’assure que tu n’en retirerais aucun bienfait, ni pour les autres, ni pour toi.
Celui qui s’entend durement réprimander n’est guère enclin à accepter de se corriger. De plus, après le déchaînement de ta fureur, la tristesse entre en toi, tu te rends compte que tu n’es pas maîtresse de toi-même et tu te décourages, te mettant ainsi dans ton tort.

TU SAURAS EXCUSER

Sois plus indulgente pour les autres que pour toi-méme. Tu constates avec quelle adresse tu sais voiler tes défauts? Fais de même avec les autres. Il est vrai que, très souvent, vos défauts vous sont


159

58