7

Le inonde entier que tu aperçois, tic serait-cc que sur un espace restreint, obéit à la loi naturelle établie par I)ieu et il chante la beauté et la perfection de Dieu. Même dans le monde des animaux, il y a des lois qui règlent leur nature, et tu sais avec précision quels sont leurs instincts et leurs habitudes, de sorte que tu peux encore te défendre contre eux, s’ils sont féroces, ou tu peux t’en servir s’ils sont serviables ou susceptibles d’être domestiqués.
Bien que Dieu soit le Créateur et le Seigneur indiscuté du monde entier, l’homme en est le roi.
La Gloire de Dieu a été la raison principale de la création et ]a joie de l’homme, la raison secondaire. C’est pour la joie de ton coeur, Ma fille, que chantent les oiseaux, qu’apparaissent les fleurs, que se iè~e le soleil. Et du milieu de toutes ces beautés, tu devrais t”élancer et t’élever jusqu’à Dieu, en un hymne de remerciement et de louange.
C’est l’ordre parfait d’une obéissance parfaite. Pour l’homme aussi, il aurait dû en être de même. Lui aussi a reçu ses lois. Si l’on obéissait à ces lois, il y aurait et il y aurait eu dans le monde, une parfaite harmonie.


L’HOMME OSE SE REBELLER

Mais l’homme a été laissé libre d’exécuter ou non les coin- mandements de Dieu, même si l’obéissance devait être récompensée el la désobéissance, punie. A cause de cette liberté que Dieu lui a accordée, et qui est un don très beau, seul l’homme, dans toute la création, ose se rebeller contre Dieu.
Pour lui, que de préjudices en découlent! Toi-même, en parti; tu peux voir et constater.
Tout ce qui apporte le désordre dans le monde est la conséquence de la rébellion de l’homme contre les lois de Dieu, lois naturelles ou humaines, lois préternaturelles et lois spirituelles.
Dieu a créé l’homme pour qu’il fût heureux dans la maîtrise de lui-même et de la nature qui l’eatoure. Il l’a doté de qualités exception• nelles et merveilleuses, grâce auxquelles il peut discerner le bien du mal.
Il a imprimé dans son coeur une loi naturelle, II lui a donné une loi divine dans les commandements, et avec l’institution de l’Eglise, Dieu, par Mon intermédiaire, a donné à l’humanité une Maîtresse infaillible de Vérité.
Obéir à la loi naturelle, à la Loi de Dieu, à lWa loi qui vient à vous par l’Eglise, voilà la parfaite harmonie, voilà le bonheur de l’âme, voilà la gloire éternelle assurée.


108

7