5

en ces jours et pendant tout l’été, les péchés se multiplieront et attireront des châtiments sur les familles et sur l’Italie, tandis que beaucoup d’innocents perdront ce qu’ils ont de plus beau et qui ravit Mon Coeur.
Que votre réparation soit faite de sacrifice, de prière, de bon exemple. Je vous en récompenserai en bénissant vos intentions et vos imes.

COMMENT FAIRE UN PELERINAGE
Dimanche 2 juin 1968 (4 lu.)

Ma fille bien-aimée, partout où tu vas, Moi, Je suis avec toi et Mes enseignements ne doivent pas te manquer.
Je te confirme que ce que tu écris est un don qui te vient de Moi; c’est Moi-niêine qui te le suggère et ta collaboration est pour toi un devoir auquel tu ne peux te soustraire.
Toi, tu agis par illumination et les enseignements que tu reçois concernent uniquement la vie spirituelle ; et les désirs que J’ai de votre sanctification ne sont pas seulement pour toi, mais pour toutes les personnes que tu approches continuellement.
Aujourd’hui, Je VOUS ai suivis dans votre pèlerinage et, dans le Sanctuaire de Mon enfance, Je vous ai accordé de nombreuses grâces.

OASIS DANS LE DESERT

Durant la visite des lieux où Ma Maman et Moi, avons décidé de demeurer d’urne façon toute particulière, faisant en sorte que ces lieux deviennent comme des oasis dans le désert, voici l’esprit qui doit vous conduire. Vous devez vous rendre en ces lieux avec grand amour, grand respect et en esprit de réparation. En ces lieux, qui sont comme les vestibules du Ciel, vous devez louer Dieu et réparer pour le mal qtii se commet dans le inonde, lequel est le grand temple de Dieu.
J’aime également que chacun expose ses besoins, mais faites bien attention de ne pas surestimer les besoins matériels par rapport aux besoins spirituels.
Les pèlerinages Me sont agréables. ils le sont aussi à Ma Maman, car ils servent à exercer la pénitence et à consolider l’affection parmi vcus, tandis qu’ils ravivent la foi et l’amour envers Dieu et envers Ma Maman.
Aimez-Moi, Mes enfants, aimez Ma Maman et aimez-vous. Mon C(eur est assoiffé d’amour et désire que, dans le monde, se répande l’Àmour.
Cependant, faites bien attention dans vos affections. Rappelezvous le commandement de Dieu: « Tu aimeras le Seigneur de tout toi esprit, de tout ton coeur, de toutes tes forces. »


201

5