42

Parle à Dieu de ceux que tu aimes et prie-Le de leur suggérer toutes les choses bonnes qu’Il sait être utiles aux individus ; et Lui, qui les inspire, est le seul à pouvoir aider à leur réalisation.

Ii
y a des caractères exubérants qui, pour l’amour de Dieu, inani
festent tout ce qu’ils ressentent dans leur coeur et tout ce qu’ils font; parfois, ou les interprète mal. Ne veuille pas les juger, car tu peux te tromper. Leur ardent désir de bien peut les pousser à agir de cette manière qui, pour eux, est méritoire, même si, à vos yeux, elle paraît un mal.


SOYEZ TOUJOURS BONS

Il
y a des caractères doux, Jes personnes qui, niêine si elles n’ont
pas de maladie spécifique, se trouvent Jans un état de faiblesse psychique, physique, spirituelle; ne les jagez pas car ce sont des personnes qui doivent être aidées et non pas condamnées.

II
y a des personnes que les occasi.ns, la mauvaise éducation
reçue, les mauvaises compagnies, ont mises sur un mauvais chemin; aidez-les. Ne les jugez pas. Soyez toujours bons dans vos jugements, toujours plus sévères avec vous-mêmes qu’avec les autres. -

Si tu te juges toi-même avec sévérité, tu te trouveras très impasfaite et tu excuseras plus facilement les défauts des autres qui te senibleront pins petits que les tiens.

Ouvre bien les yeux sur toi prochain pour voir là où il y a un besoin particulier de secours, une aide à apporter.

Quant au jugement, laisse-le à Celui ¶Ui en a. la charge. Dieu sen! est le Juge sans appel des consciences. Les hornnaes qui, trè souvent, sont sévères envers les autres, se trompent dans leur juge.- ment et, dans leur orgueil, ils se reaclemit coupables des maux qu’ils se croient autorisés à juger.

Pense davantage à corriger tes défauts. Quant à ceux des autres, si tu en as l’autorité, mentionne-les av-ec une très grande bonté autrement, recornmande-l~4oi avec grand amour tous ceux qui te paraissent imparfaits, afin que lia Lumière les éclaire et qu’ils puis. sent parvenir à la perfection.

Que Ma Maman soit ton Guide: hier qu’entourée de personnes méchantes, durant Sa vie sur la terre, Elle ne voulut jamais les juger pas nième Judas qu’Elle aima tendrement et auprès de qui Elle se dépensa avec beaucoup de tendresse pour cpi’il put rentrer dans le droit chemin.


~
~

42