45

Elle pouvait vraiment répondre qu’Elle ne connaissait pas d’homnie et ne savait comment cela pût se faire. Mais quand l’Ange Lui eut affirmé que l’Esprit du Père et le Mien La rendrait féconde, Elle accepta de devenir Mère.
A ce moment-là, apparut devant Son regard toute l’humanité souffrante dans l’attente du Sauveur et, dans un acte d’amour et de douleur infinis, Elle embrassa toutes les créatures de tous les temps jusqu’à’la fin des siècles.
Elle les embrassa en un acte d’amour car, enflammée du feu de l’Esprit-Saint, Elle était en mesure d’aimer tons les laomrnes de la terre comme Ses enfants; et pour chacun d’eux, qu’Elle devait racheter et à qui Elle devait par conséquent donner la vie spirituelle, Elle éprouva une véritable douleur, comme celle de toute maman qui met au monde son enfant.
Dieu, déjà, L’initiait à Sa mission dans le monde avant même qu’Elle ne commençât Sa mission particulière dans l’Eglise. L’Esprit- Saint L’ayant couverte de Son ombre, le Fils de Dieu put avoir par Elle, un corps et une âme, comme les mi tout homme qui vient en ce monde.


UN IMMENSE AMOUR

Je Me suis donc trouvé prisonnier près (le Son Coeur Maternel. Et pendant neuf mois, ce fut aine véritable prison d’autour. Te (lire les actes d’amour que Ma Maman M’offrait sans cesse durant le jour, et parfois durant des nuits entières, cela n’est pas possible.
Nous étions fondus en un seul coeur, en un seul être, (laits le même Dieu, de sorte que tout était au degré snl)rêine et infini polir Elle comme pour Moi. C’est ainsi que coammençait la Rédemption du monde un immense amour. Joseph observait sa douce créature dans les visites qu’il Lui faisait et il La voyait fleurir en beauté et eu grâces.
Un doute atroce blessa son coeur. Comment est-il possible, se demandait-il, que mon petit lis ait été taclaé ? Et il décida de La quitter sans rien dire, sans rien dénoncer à la loi qui, inexorml,leauent, La condamnerait, car l’adultère était puni de lapidation.
O blanche petite Fleur, Ma très douce Maman, comaucnt puis-Je dire ce que fut Ta douleur que personne, ou bien peu, prennent en considération et qui Te blessa au plus profond du coeur? Toit époux doutait de Ta fidélité et de Ta pudeur et il T’abandonnait.

Un seul mot aurait suffi pour dissiper tous les doutes, nais Toi, Tu voulus supporter cette ininense douleur pour réconforter tomates

328

s

45