47

de plus en plus de Jésus et de son Evangile.
Aussi est arrivé le moment de combattre avec courage, apôtres de ces derniers temps, aux ordres de votre céleste chef. A la division, je veux répondre par votre intermédiaire, en renforçant la communion et l’amour qui vous unissent au point de faire de vous une seule chose; à l’étalement du péché et du mal, je réponds par votre sacerdotale immolation, et c’est pourquoi je vous aide à gravir le calvaire et je vous dépose sur la croix, sur laquelle chacun doit être immolé; à l’attaque du dragon rouge et de la bête noire, je réponds en vous appelant tous à combattre, pour que Dieu soit de plus en plus glorifié et que l’Eglise soit guérie dans ses fils, des plaies de l’infidélité et de l’apostasie.
Priez, aimez, faites pénitence! Marchez sur le chemin de l’humilité, dc la petitesse, du mépris du monde et de
vous-mêmes, en suivant Jésus qui vous aime et vous conduit.
Par le triomphe de mon Coeur Immaculé, viendra à vous le règne glorieux de Jésus, qui. dans son Esprit d’amour, conduira toute la création à la glorification du Père; la face de la terre sera enfin renouvelée.
C’est pourquoi, avant de descendre dc cette montagne, je vous regarde un à un avec une tendresse maternelle et je vous remplis le coeur de grâces que vous comprendrez plus tard, et je vous bénis au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.»
La sainte montagne
16 juillet 1983 Fête de Notre-Dame du Mont Carmel
«Gravissez avec moi, fils de prédilection, la sainte montagne de votre parfaite conformation à Jésus crucifié. Que de fois mon fils Jésus aimait à gravir les montagnes, poussé par un ardent désir de solitude et de silence, pour vivre avec plus d’intensité son union au Père! Dès son adolescence, il cherchait souvent refuge sur les collines qui entourent Nazareth; c’est sur la montagne qu’il promulgua la loi évangélique des Béatitudes; c’est sur le mont Thabor qu’il vécut l’extase de sa transfiguration; c’est à Jérusalem, ville située sur la montagne, qu’il rassembla les siens pour la dernière Cène et qu’il passa les heures douloureuses de son intérieure agonie; c’est sur la montagne du calvaire qu’il consomma son sacrifice, sur le mont des Oliviers qu’advint son détachement définitif des siens par sa glorieuse ascension au ciel.

Gravissez avec moi aujourd’hui cette sainte montagne qui est Jésus-Christ, pour que vous puissiez entrer en intimité de vie avec lui. En ces temps de ma bataille décisive, chacun de vous est appelé à combattre avec la lumière même du Christ parce que vous devez être sa présence même dans le monde.
C’est pourquoi, gravissez la sainte montagne de sa Sagesse, qui vous est révélée si vous êtes petits, humbles et pauvres. Votre esprit sera attiré par son divin esprit et vous pénétrerez le secret de la vérité révélée dans la
485
484

47