78

Rassemblez les fidèles autour de vous pour prier le saint Rosaire, pour méditer mes paroles et pour renouveler et vivre la consécration à mon Coeur Immaculé. Plus je brillerai de nouveau dans la vie de l’Eglise, et plus aussi seront écartées d’elle les ténébres de l’erreur et de l’infidélité.
Gardez courage. Partez de ce Cénacle avec ma maternelle bénédiction, Aux moments du plus grand danger, je serai votre défense et votre protection.
En raison de votre réponse si généreuse et si fervente à mon invitation à vous consacrer à mon Coeur Immaculé et à vous mettre en route avec moi, beaucoup de malheurs vous seront épargnés.
Avec vous je bénis tous mes fils Prêtres et tous les fidèles des nations voisines, qui souffrent et prient particulièrement dans l’espoir d’une prochaine libération».

Strasbourg (France), 13 septembre 1984 Retraite sous forme de Cénacle
tour les Prêtres du M.S.M. de langue française

En Cénacle avec moi

«Fils de prédilection, comme je suis contente de votre hommage de prière et de fraternité, qu’en ces jours de Cénacle continu, vous offrez à mon Coeur Immaculé. Vous vivez les temps dans lesquels je veux que les Prêtres, mes bien-aimés, et tous mes enfants qui me sont consacrés, se rassemblent en Cénacles de prière et de vie avec moi.
En Cénacle avec moi, je vous forme à la prière, qui maintenant doit être employée de plus en plus comme l’arme avec laquelle vous devez combattre et remporter
548
la victoire contre Satan et tous les esprits du mal, qui se sont déchaînés aujourd’hui avec une grande violence.
La bataille se déroule surtout au niveau des esprits.
Aussi devez-vous combattre avec l’arme spirituelle de la prière.
Quelle force vous donnez à mon oeuvre maternelle d’intercession et de réparation lorsque vous priez ensemble la liturgie des Heures, le saint Rosaire et surtout lorsque vous offrez le sacrifice de la nouvelle et éternelle Alliance par votre concélébration eucharistique quotidienne.
En Cénac’e avec moi, je vous encourage à poursuivre le chemin difficile de votre temps pour répondre avec joie et avec une immense espérance au don de votre vocation.
Combien n’y en a-t-il pas en ces temps parmi mes fils Prêtres qui se sentent de plus en plus seuls, entourés de tant d’indifférence et qui rencontrent si peu de réponse à leur sollicitude, malgré un grand poids de travail à réaliser; et ils sont ainsi souvent en proie à la fatigue et au découragement.
Courage, fils de prédilection! Jésus est toujours près de vous, il donne vigueur et force à votre fatigue; il donne de l’efficacité à votre tr~.vail et féconde par sa grâce tout ce que vous faites dans l’exercice de votre ministère sacerdotal. Les fruits abondants et merveilleux, vous ne les verrez qu’en paradis. Ils seront une part importante de la récompense qui vous attend.
En Cénacle avec moi, je vous enseigne à regarder les maux d’aujourd’hui avec mes yeux maternels et miséricordieux, et je vous forme parce que je désire que vous soyez un remède à tous ces maux.
Vous voyez surtout dans vos pays combien l’Eglise
549

78