30

déchaîne plus violemment contre vous, parce qu’il prévoit que je vous engage en vue de sa déroute définitive.
Il en tourmente certains par des tentations de tous genres, d’autres par le doute et le découragement, d’autres par l’aridité et la fatigue, d’autres par la critique et la moquerie, d’autres même par les calomnies les plus graves.
Répondez d’une seule manière! en m’offrant la douleur que vous éprouvez; et ayez confiance, confiance, confiance en votre Maman du ciel.
Si j’ai toujours été à vos côtés, en ce moment je le suis d’une manière particulière, avec toute la tendresse de mon amour de Maman.
Ne craignez pas! Je vous le répète: vous êtes à moi et Satan ne vous touchera pas. Vous êtes dans mon jardin et personne ne pourra vous arracher de mon Coeur Immaculé. (...)»
Vous serez consolés
3 mars 1978 Premier samedi du mois
«Mes fils bien-aimés, contemplez votre Maman. Entrez dans le refuge que son amour a préparé pour vous. Reposez-vous en mon Coeur Immaculé.
Combien grands sont les efforts que vous devez fournir! Vous marchez sur une route qui, de jour en jour, devient plus rude et plus difficile.
Souvent, vous êtes tentés de vous arrêter, à cause de la fatigue, de l’aridité, des obstacles que vous rencontrez. Ne vous arrêtez jamais; laissez-vous toujours conduire par votre Maman du ciel.
252
Actuellement, vous êtes en train de parcourir le chemin difficile de la purification.
Est-il encore long? Quand finira-t-il? Devrons-nous souffrir beaucoup? Qu’arrivera-t-il à chacun? Et qui arrivera au terme?
Telles sont les questions que, souvent, vous vous posez.
Oui, mes fils, ce qui vous reste à parcourir, c’est la partie la plus douloureuse et il s’écoulera encore du temps avant que tout ne soit accompli.
Pour ne pas succomber à la fatigue, réfugiez-vous dans mon Coeur Immaculé. C’est le jardin que la Trinité a construit pour elle et pour vous. Pour elle, parce que c’est en lui que se reflète sa très pure lumière et qu’il est le lieu de la plus grande glorification de Dieu. Pour vous, parce que vous avez besoin de ce jardin délicieux, surtout dans les moments que vous vivez.

Vous en avez besoin:

- pour votre repos: mes fils bien-aimés, entrez dans ce repos. Moi-même alors, je banderai vos blessures, je réparerai vos vêtements usés, je préparerai la nourriture qui vous réconforte, je vous aiderai à grandir plus forts;
- pour votre consolation: vous êtes les tout-petits que je suis en train de rassembler de tous les points du monde et qui, avec tant de générosité, répondent à mon appel à la souffrance et à la croix. Ne vous attristez pas si votre souffrance doit encore augmenter: dans mes bras, dans mon Coeur Immaculé, vous serez consolés. Et moi-même, je vous accorderai ce que d’autres ne pourront ni comprendre, ni goûter;
253 A

30