1

1er janvier 1985

Fête de Marie, très Sainte Mère de Dieu

Je suis le commencement des Temps nouveaux

«Mes fils bien-aimés, vous vous unissez aujourd’hui à toute l’Eglise pour me vénérer, moi, la vraie Mère de Dieu, et votre Mère quant à la vie surnaturelle de la foi et à la grâce divine. En ce jour qui marque pour vous le commencement d’une nouvelle année, tandis que tous dans l’Eglise: Evêques, Prêtres, religieux et fidèles, vous tournez vos regards vers moi comme vers votre Maman, je vous dis que, si je suis votre Maman et qu~ vous m’honorez comme telle, je dois être aimée, écoutée et suivie par chacun de vous.
Voici qu’aujourd’hui, en la solennité de ma divine maternité, je veux donner un message à l’Eglise, pour qu’il soit écouté et accueilli par elle.

C’est un message de confiance et d’espérance.
Nonobstant les difficultés et les souffrances que l’Eglise est appelée à supporter, malgré les heures douloureuses d’agonie et de passion, qui marquent le temps de sa purification sanglante, se prépare pour elle le moment d’une splendeur renouvelée et d’une seconde Pentecôte.
Mes fils tellement aimés, ne perdez jamais confiance et espérance. Sous la grande et vaste clameur que le mal réussit à répandre partout, sont en train d’éclore, dans le silence et le secret, tant de germes de bonté et de sainteté. Ces germes précieux de vie nouvelle sont cultivés chaque jour dans le jardin secret de mon Coeur Imma
culé.

1