23

chemin d’une fraternité vraiment vécue que la paix pourra venir vers vous.

Mais la paix est aujourd’hui de plus en plus menacée. Les hommes marchent dans le refus général et obstiné de Dieu; ils sont victimes du péché et de l’impureté; ils sont incapables de se comprendre et de s’aimer; et ainsi, les droits de l’homme sont foulés au pied, les pauvres et les affamés sont abandonnés, les oppressions et les injustices augmentent, les violences explosent menaçantes et les guerres s’étendent de plus en plus. De graves menaces pour la paix et de grands dangers pèsent cette année sur vous.
C’est pourquoi, aujourd’hui, en la fête de ma divine maternité, je vous invite à vous confier à moi, qui suis la Reine de la Paix. Convertissez-vous et revenez au Seigneur sur le chemin de la prière et de la pénitence, de la mortification des sens et du jeûne.
A présent, l’espace de temps que Dieu a accordé à l’humanité pour sa conversion est presque terminé. C’est pourquoi, je vous adresse aujourd’hui, avec une préoccupation angoissée et maternelle, mon message. Ecoutez-le et vous serez sauvés. Suivez-le et vous trouverez la paix du coeur. Répandez-le partout et vous continuerez à préparer pour tous, des jours, non de malheur et d’affliction, mais d’espérance et de paix».
2 février 1986
Fête de la Présentation de Jésus au temple
Chemin de la divine Volonté
«Suivez-moi, fils bien-aimés, sur le chemin que je vous trace pour vous conduire tous dans le temple du
618
Seigneur, pour que vous puissiez chanter aujourd’hui son amour et sa gloire. Tandis qu’avec mon très chaste époux Joseph, je parcourais le chemin vers le temple de Jérusalem, portant dans mes bras mon divin enfant et que j’étais absorbée avec lui dans une profonde extase d’amour et de prière, je répondais à une prescription de la Loi et j’accomplissais la volonté du Seigneur. C’est ainsi que je fais aujourd’hui pour chacun de vous. Je vous conduis sur le chemin du parfait accomplissement de la volonté du Seigneur.
Je suis le chemin de la divine Volonté
C’est la Volonté de Dieu que vous accomplissiez à la perfection les obligations de votre état sacerdotal.
C’est la Volonté de Dieu que vous donniez un temps important à la vie de prière et de profonde union à lui.
C’est pourquoi je vous conduis à une observance scrupuleuse de vos pratiques de piété: ne négligez jamais la récitation de l’office divin; faites avec calme et amour votre méditation quotidienne; récitez chaque jour avec moi le Chapelet; que la sainte Messe, célébrée et vécue par vous, devienne le point de référence de toute votre .journée.
C’est la Volonté du Seigneur que vous suiviez aussi dans votre action apostolique les normes fixées par l’Eglise. Ne participez jamais à des spectacles profanes; n’allez pas dans ces lieux qui ne sont pas adaptés à votre dignité de ministres de Dieu; sachez protéger et défendre le caractère sacré de votre personne.
Vous êtes dans le monde, mais vous n’êtes pas du monde. N’ayez pas honte de donner à tous ce témoignage public. C’est pourquoi je vous demande de porter toujours votre habit ecclésiastique, pour que l’on voie partout que vous êtes Prêtres de Dieu et mes fils de
619

23