64

plus.
Alors, je vous promets d’intervenir moi-même en cette année mariale pour réaliser une partie de ce que j’ai prédit et qui est encore gardé dans le secret et le silence.
En cette année, je manifesterai à l’Eglise et au monde ma grande puissance. Ma lumière deviendra plus forte et les grands événements commenceront à se réaliser. C’est pourquoi je vous invite tous à ne pas laisser passer inutilement une occasion de grâce aussi extraordinaire, que, par cette année mariale, la miséricorde du Seigneur a encore accordée à l’Eglise et à toute l’humanité».

Valdragone di San Marino, 3 juillet 1987 Exercices spirituels sous forme de Cénacle continu.
Après la procession du soir, message donné de vive voix

Mon temps est arrivé

«Comme vous m’avez consolée ce soir, mes fils de prédilection, combien d’épines vous avez enlevées de mon Coeur douloureux! Vous avez voulu me porter en procession, vous avez voulu me rendre hommage. Moi, je vous ai souri. J’ai été si réconfortée par vous! Votre amour est le baume que mon fils Jésus dépose sur les nombreuses plaies de mon Coeur Immaculé. Comme Maman, je veux vous dire ce soir ma gratitude. Beaucoup d’entre vous sont venus de pays lointains, après un long voyage. Vous êtes venus ici, vous m’avez offert l’hommage de votre prière, de votre amour filial, de votre fraternité sacerdotale, de votre pénitence. Cette chaleur, qui a rendu un peu plus lourds ces exercices
700
,, vous avez voulu l’offrir en esprit de pénie et de mortification.
Mes fils de prédilection, vous m’avez consolée. Mon eur tressaille de joie et de tendresse. Je suis reconssante envers chacun de vous pour le baume filial uc vous avez voulu verser sur les nombreuses blessures mon Coeur Immaculé et tellement douloureux.
IPourquoi, encore une fois, vous ai-je appelés ici? ~urquoi, en cette année mariale qui m’est consacrée, bus ai-je voulus autour de ma personne, comme la
- ian qui rassemble ses enfants pour une recommanlation qui lui tient tellement â coeur, pour une ultime ecommandation qui doit vous accompagner sur votre ~iemin difficile.
Mon temps est arrivé, mes fils de prédilection. C’est vraiment mon temps. Voilà pourquoi je vous ai appelés ici, en un Cénacle qui a été plus que jamais extraordinaire en grâces. Elles sont sorties de mon Coeur pour entrer dans vos coeurs, dans les coeurs de tous vos frères, dispersés dans toutes les régions du monde; elles sont descendues sur toute l’Eglise et toute l’humanité.
Pourquoi mon Pape a-t-il voulu me consacrer cette année, en prescrivant une année mariale extraordinaire pour inviter toute l’Eglise à me regarder, à m’écouter, à m’honorer, à me suivre, à entrer dans le refuge de mon Coeur Immaculé?
Parce que mon temps est arrivé. Avec cette année, commencera, d’une manière forte et officielle, le temps de votre céleste Maman.

Voici le temps de mon puissant rappel! Reviens, ô humanité éloignée et pervertie, reviens sur la voie de la conversion et du retour à ton Seigneur et Sauveur.
701

64