9

une limite à la recherche effrénée du plaisir. Par votre boii exemple, vous devez enseigner que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.


Je vous demande aussi le jeûne spirituel de toute forme de mal, pour que vous puissiez être nourris seulement par le bien, par la grâce et par l’amour. La parole de Dieu vous nourrit spirituellement et renforce votre existence dans la vie de la grâce.
Je demande le jeûne de l’esprit, par lequel vous vous préservez de toute erreur en accueillant la Vérité que Jésus vous a révélée. Nourrissez-vous - je le répète - de la nourriture précieuse de la divine Ecriture, surtout de l’Evangile de Jésus. Accueillez, méditez et vivez les messages que vous donne aujourd’hui de tant de manières aussi votre céleste Maman.
Aussi devez-vous être attentifs à refuser toutes les idéologies contraires à la foi, qui contiennent des erreurs subtiles et dangereuses et qui nuisent tellement à votre croissance dans la fidélité aux engagements pris au moment de votre baptême.

Je vous demande le jeûne du coeur par lequel vous vous fermerez à l’attachement désordonné à vous- mêmes, aux biens et aux créatures. Combien ne savent penser qu’à eux-mêmes et se laissent dévorer par un égoïsme effréné, qui les ferme à toute possibilité de vraie communion aves les autres!
Combien sont esclaves d’un attachement effréné aux biens, à l’argent, qu’ils recherchent comme but unique de leur vie et sont consumés par l’avarice, qui est la
source de beaucoup de vices et de péchés! Ils ferment ainsi leurs coeurs aux immenses nécessités des petits, des pauvres, des marginalisés; ils ne savent plus voir qui est dans la nécessité et a besoin d’être aidé.

Je vous demande le jeûne de l’âme, par lequel vous garderez votre âme éloignée de tout péché, même le plus petit, de telle sorte qu’elle puisse être nourrie uniquement par la vie de la grâce et par la lumière de Dieu.
Fuyez le péché mortel comme le plus grand de tous les maux; faites chaque jour votre examen de conscience; laissez-vous conduire avec docilité par l’Esprit. Revenez à l’habitude si utile de la confession fréquente. Fuyez aussi les faciles occasions de péché. Dans ce but, je vous demande de fermer les yeux et les oreilles à la télévision et au cinéma pour garder votre âme dans la lumière de la pureté et de la grâce.
Si vous observez ce jeûne que je vous demande, vous construirez autour de vous une puissante barrière contre la diffusion du mal et du péché et vous offrirez au Seigneur un holocauste d’immolation et de réparation pour obtenir le retour à lui de tant de mes pauvres enfants pécheurs. Vous deviendrez ainsi les instruments de ma paix, vous répandrez autour de vous la paix des coeurs, en marchant sur le chemin que vous trace votre céleste Maman».
L’heure d’une nouvelle agonie
Dongo,
4 avril 1985
Jeudi Saint
«Fils bien-aimés, vivez ces heures au plus intime de mon Coeur Immaculé, pour pouvoir pénétrer avec moi
588
589

9