49

ment, vous, fils bien-aimés de mon Coeur Douloureux, pour le salut de tous mes fils Prêtres qui sont si malades et ont tellement besoin de mon secours maternel?
Aidez-les, sans jamais les juger. Aimez-les toujours. Ne les condamnez pas; ce n’est pas à vous de le faire. Aimez-les par votre souffrance, par votre témoignage, par votre bon exemple.
Soyez un exemple pour eux en défendant, même extérieurement, votre dignité: n’abandonnez jamais l’habit ecclésiastique, obéissez en cela à la volonté plusiellrs fois manifestée du Vicaire de mon Fils, le Pape.
Priez pour eux: il faut une grande force de prière pour obtenir du Coeur de Jésus que mes pauvres enfants se convertissent et s’amendent. Vous êtes choisis par moi pour le triomphe de mon Coeur Immaculé dans le monde. Mais ce triomphe commencera par le salut de tant de mes pauvres fils Prêtres qui se sont égarés.
Formez une incessante chaîne de prière et d’amour pour demander leur salut et pour que mon Coeur Immaculé devienne, surtout pour eux, le refuge le plus sûr.
Souffrez: avec le Pape, avec les Evêques, avec les Prêtres fidèles.
C’est la croix que Jésus vous demande de porter aujourd’hui: vivre auprès de frères Prêtres qui ne croient plus, qui ne vivent plus, qui trahissent l’Evangile, qui sont des serviteurs infidèles et demeurent pourtant dans 1’Eglise pour n’être que les ministres de cette infidélité. (...)
Ce scandale devra encore s’approfondir et s’aggraver. Vous serez appelés à souffrir de plus en plus, parce
106
que cette véritable apostasie de l’Evangile, deviendra un jour générale dans l’Eglise, avant la purification libératrice.
C’est pourquoi, ne considérez plus le temps; ne supputez même pas les temps de mon triomphe. Vivez uniquement abandonnés et confiants, comme mes tout petits enfants, sur mon Coeur Immaculé.»
Sérénité dans ce repos
24 juillet 1975
«Entre, mon fils bien-aimé, en mon Coeur Immaculé: c’est ici le lieu de ton repos.
Ces jours, passe-les toujours avec moi, en ma compagnie. C’est moi qui, cette année encore, t’ai voulu ici:
au milieu de mes petits enfants, humainement un peu fragiles et plus nécessiteux, et pour cela, plus chers à mon Coeur.
Sois uniquement et toujours mon petit enfant, qui a besoin de tout, qui aime tout recevoir de moi avec simplicité...
Ma façon de te parler pourra susciter de l’étonnement chez les adultes mais c’est tellement naturel et simple pour mes petits enfants.

Le soleil, la mer, la nature: tout est don de ton Père céleste pour toi; tout a été sanctifié par la présence et par la joie de mon Fils Jésus.
Dans les heures d’abattement, comme elle a réconforté le Coeur de mon Fils, cette nature prosternée à ses pieds: le soleil avec sa lumière, la douce campagne de Galilée avec ses fleurs, ses chants, ses moissons chaudes et blondissantes, le doux miroir du grand lac.
107

49