37

indiqué par le Père et par le Fils et illuminé par les dons de l’Esprit. En effet, si le Dragon rouge cherche à conduire toute l’humanité à se passer de Dieu, à le nier, si dans ce but, il répand l’erreur de l’athéisme, le but de la franc-maçonnerie n’est pas de nier Dieu, mais de le blasphémer. La bête ouvre la bouche poul proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom et sa demeure, contre tous ceux qui habitent au ciel. Le blasphème le plus grand est de nier le culte dû à Dieu seul pour le donner aux créatures et à Satan lui-même. voila pourquoi, dans le sillage de l’action perverse de la tranc-maçonnerie, se répandent partout en ces temps les messes noires et le culte satanique.
En outre, la franc-maçonnerie travaille par tous les moyens à empêcher que les âmes se sauvent; elle veut ainsi rendre vaine l’oeuvre de Rédemption accomplie par le Christ.
Si le Seigneur a communiqué sa loi par les dix commandements, la franc-maçonnerie répand partout, avec la puissance de ses dix cornes, une loi qui est complètement opposée à celle de Dieu.
A l’encontre du commandement du Seigneur: «Tu
n’auras pas d’autre Dieu que moi», elle construit de fausses idoles, devant lesquelles beaucoup se prosternent aujourd’hui en adoration.
Au conimandement: «Ne pas prononcer en vain le nom du Seigneur», elle s’oppose en blasphémant Dieu et son Christ de tant de manières rusées et diaboliques, jusqu’à réduire â une réclame inconvenante de vente son Nom et à réaliser des films sacrilèges sur sa vie et sur sa personne divine.
A l’encontre du commandement: «Rappelle-toi de sanctifier les fêtes», elle transforme le dimanche en
812
r
week-end, en un jour de sport et de divertissements.
Au commandement: «Honore ton père et ta mère», elle oppose un nouveau modèle de famille fondé sur la vie commune, même entre homosexuels.
A l’encontre du commandement: «Ne pas commettre
des actes impurs», elle justifie, exalte et propage toutes les formes d’impureté, jusqu’à justifier des actes contre nature.
A l’encontre du commandement: «Ne pas tuer», elle
a réussi à faire légitimer de toutes parts l’avortement, à faire accepter l’euthanasie, à faire presque disparaître le respect dû à la valeur de la vie humaine.
A l’encontre du commandement: «Ne pas voler», elle travaille à répandre de plus en plus les vols, la violence, les prises d’otages, les enlèvements.
A l’encontre du commandement: «Ne pas proférer de faux témoignages», elle travaille à propager de plus en plus la loi de la tromperie, du mensonge, de la duplicité.
A l’encontre du commandement: «Ne pas désirer le bien et la femme d’autrui», elle cherche à corrompre en profondeur la conscience, en trompant l’esprit et le coeur de l’homme.
Les âmes sont ainsi poussées sur le chemin pervers et mauvais de la désobéissance à la loi du Seigneur; elles sont submergées par le péché et empêchées ainsi de recevoir le don de la grâce et de la vie de Dieu.

Aux sept vertus théologales et cardinales, qui sont le fruit d’une vie vécue dans la grâce de Dieu, la francmaçonnerie oppose la diffusion des sept péchés capi taux, qui sont le fruit d’une vie vécue habituellement en état de péché. A la foi, elle oppose l’orgueil; à l’espé813

37