40

divine. Jésus a donné de lui-même dans l’Evangile sa plus complète définition, en disant qu’il est la Vérité, le Chemin et la Vie. Jésus est la Vérité, parce qu’il nous révèle le Père et qu’il nous dit sa Parole définitive; il porte à son parfait accomplissement toute la divine révélation. Jésus est la Vie, parce qu’il nous donne la vie divine même, par la grâce qu’il a méritée par la Rédemption; et il institue les sacrements comme des moyens efficaces qui communiquent la grâce. Jésus est le Chemin qui conduit au Père par le moyen de l’F,vangile, qu’il nous u donne comme chemin à parcourir
pour parvenir au salut.

Jésus est Vérité parce que, Parole vivante, il est lui- même fontaine et sceau de toute la divine Révélation. Aussi la franc-maçonnerie ecclésiastique cherche-t-elle à obscurcir sa divine Parole par des interprétations naturelles et rationalistes, et, dans la tentative de la ren dre plus compréhensible et mieux écoutée, elle la vide d~ tout contenu surnaturel. Ainsi, les erreurs se répandent dans toutes les parties de l’Eglise Catholique elle- même; à cause de la diffusion de ces erreurs, beaucoup s’éloignent aujourd’hui de la vraie foi, réalisant ainsi la prophétie que je vous ai faite à Fatima: «Des temps viendront où beaucoup perdront la vraie foi».
La perte de la foi est apostasie. La franc-maçonnerie
ecclésiastique agit d’une manière rusée et diabolique pour conduire tout le monde à l’apostasie.

Jésus est Vie parce qu’il donne la grâce. Aussi le but de la franc-maçonnerie est-il de justifier le péché, de le présenter, non plus comme un mal, mais comme une valeur et un bien. On conseille ainsi de le commettre
818
comme un moyen de satisfaire les exigences de sa propre nature, détruisant ainsi la racine de laquelle peut naître le repentir; et l’on dit qu’il n’est plus nécessaire de le confesser. Un fruit pernicieux de ce cancer maudit, qui s’est répandu dans toute I’Eglise, est la disparition, de toutes parts, de la confessjon individuelle. Les âmes sont amenées à vivre dans le péché, en refusant le don de la Vie que Jésus nous a offerte.

Jésus est le Chemin qui conduit au Père par le moyen de l’Evangile. La ~ ~cclésiastjqUe favorise les exégèses qui donnent de l’Evangile des interpré tations rationalistes et naturelles par le moyen de l’application des divers genres littéraires, de telle sorte qu’il soit déchiré dans toutes ses parties. On en arrive à la fin à nier la réalité historique des miracles et de la résurrection et à mettre en doute la divinité même de Jésus et sa mission salvifique.

-
Après avoir détruit le Christ historique, la bête à
deux cornes semblable à un agneau cherche à détruire le Christ mystique qui est l’Eglise. Il n’y a qu’une seule Eglise instituée par le Christ: l’Eglise sainte, catholique, apostolique, une, fondée sur Pierre. Comme Jésus, l’Eglise fondée par lui et qui forme son corps mystique est elle aussi Vérité, Vie et Chemin.

L ‘Eglise est Vérité, parce que c’est à elle seule que Jésus a confié de garder, dans son intégrité, tout le dépôt de la foi. Il l’a confié à l’Eglise ~j~rarchique, c’est-à-dire au Pape et aux Evêques unis à lui. La franc- maçonnerie ecclésiastique cherche à détruire cette réa lité par le faux oecuménisme, qui porte à l’acceptation
819

40