64

Fils bien-aimés, veillez avec moi dans l’attente, en ce long et douloureux samedi saint, qui s’étend de sa résurrection à son glorieux retour. Veillez avec moi dans l’attente, et soyez forts dans la foi en lui, en ces temps où se renouvellent trahisons et abandons de la part des siens, où la foi des vrais disciples est mise à dure épreuve par la diffusion des erreurs rusées et insidieuses.
Veillez avec moi dans l’attente et soyez certains dans l’espérance que Jésus reviendra sur les nuées du ciel, dans la splendeur de son corps glorieux, comme il l’a prédit devant le tribunal de Caïphe, en voulant donner un signe certain de sa divinité, en ces temps où se répandent les doutes sur sa nature divine et sur l’actualisation de ses promesses.
Veillez avec moi dans l’attente et soyez ardents dans la charité, en ces temps où elle est refroidie dans les coeurs des hommes et où l’humanité est devenue un désert de vie et d’amour et où elle est consumée et menacée dc plus en plus par l’égoïsme, la violence, la faim et la guerre.
Veillez avec moi dans l’attente en ces derniers temps de votre si long samedi saint, parce que le moment est proche où mon fils Jésus reviendra sur les nuées du ciel, dans la splendeur de sa gloire divine.»

Rubbio (Vicenza), 15 avril 1990
Pâques de résurrection

Second avènement de Pâques dans la gloire

«Que votre coeur soit plein de joie et de paix, fils bien-aimés, en ce jour de Pâques. Mon fils Jésus,
868
méprisé, outragé, flagellé, condamné et tué sur la croix, ressuscite aujourd’hui de la mort par la puissance de sa divinité et dans la splendeur de son corps glorieux. Par la force divine de sa nouvelle et glorieuse naissance, l’ombre du sépulcre se transforme en une très forte lumière, le rocher pesant et fermé est écarté soudain par un tremblement de terre, les soldats chargés de garder le tombeau sont étourdis par une puissance mystérieuse; les Anges s’inclinent en adoration devant son lumineux passage; la nature autour de lui chante de joie, traversée par les frémissements d’une vie renouvelée.
Le Christ ressuscité sort du tombeau dans la divine splendeur de son corps glorieux. C’est la fête pascale de résurrection. C’est le commencement de la nouvelle humanité, rachetée et conquise pal lui. C’est l’aube de son nouveau règne. C’est le premier jour de son triomphe royal.
Que votre coeur soit rempli de joie, fils bien-aimés, parce que se prépare pour vous le second avènement de Pâques dans la gloire. C’est un sépulcre obscur et froid que forme cette pauvre humanité, qui marche dans les ténèbres du refus de Dieu, qui est consumée par le vent impétueux des passions, qui est tuée par le péché, par l’égoïsme, la haine et l’impureté. Il semble qu’aujourd’hui la mort triomphe dans le monde.
Mais ayez confiance et espérance. Le Christ ressuscité est vivant parmi vous. Le Christ vivant est votre grande victoire. Proche est le second avènement de Pâques dans la gloire. Sous peu, s’ouvrira la porte de cet immense sépulcre dans lequel gît toute l’humanité. Jésus-Christ, entouré du choeur des Anges, prosternés sur les nuées du ciel à ses pieds pour former un trône royal, reviendra dans la splendeur de sa divinité pour
869

64