71

de votre salut et qui vous prépare tous à la venue du grand jour du Seigneur.
- Je suis belle comme la lune, qui brille de la lumière reflétée du soleil, parce que ma beauté est celle-là même de la très Sainte Trinité qui m’enveloppe; c’est la plénitude de la grâce de Dieu qui me transforme; c’est sa divine sainteté qui me recouvre.
- Je suis resplendissante comme le soleil, parce que je suis appelée à devenir la Mère de Jésus-Christ, qui est l’éternelle splendeur du Père.
- .Ie suis terrible comme une année rangée en bataille parce que la tâche qui m’a été confiée par le Seigneur est de vaincre Satan, d’écraser la tête de l’antique serpent, d’enchaîner l’énorme dragon et de le précipiter dans son abîme de feu, de combattre et de défaire celui qui S’oppose au Christ, c’est-à-dire l’Antéchrist, pour préparer la seconde venue de Jésus, qui instaurera son règne glorieux parmi vous.
C’est là mon dessein. Plus ma présence se fait forte parmi vous, plus aussi s’éloignent de vous les ténèbres du mal, du péché, de la haine, de l’impureté, parce que Satan est de plus en plus enchaîné et détruit.
En ces derniers temps, la tâche de votre céleste Maman, belle comme la lune, resplendissante comme le soleil, terrible comme une armée rangée en bataille, est d’annoncer qu’est sur le point de parvenir jusqu’à vous le grand jour du Seigneur.
En ce jour de ma nativité, petit enfant si aimé par moi, tu te trouves à la veille d’un long et fatigant voyage que je te demande encore d’entreprendre pour moi, dans tant de nations d’un autre continent. Telle est la tâche que je t ‘ai confiée: porter dans toutes les parties du monde mon message maternel et appeler tous
882
mes enfants à entrer, par leur acte de consécration, dans le refuge lumineux et sûr de mon Coeur Immaculé. Car, l’épreuve qui est sur le point de vous frapper est si grande et vous êtes tous appelés à souffrir avec moi. Mais votre souffrance est comme celle d’une maman qui donne le jour à son enfant. En effet, l’immense douleur de ces derniers temps prépare la naissance d’une ère nouvelle, de temps nouveaux, où Jésus viendra dans la splendeur de sa gloire et instaurera son règne dans le monde. Alors, toute la création, libérée de l’esclavage du péché et de la mort, connaîtra ta splendeur d’un second paradis terrestre, ou Dieu demeurera avec vous, essuyera toute larme de vos yeux, où il n’y aura plus de jour ni de nuit, parce que les choses d’avant sont passées et que votre lumière sera celle de l’Agneau et de la nouvelle Jérusalem descendue du ciel sur la terre, parée comme une épouse pour son époux.»

Saint David, Maine (U.S.A.), 15 septembre 1990 Fête de Notre-Dame des Douleurs

La douleur de la nouvelle naissance

«Fils bien-aimés, je vous associe aujourd’hui à la grande douleur de votre Maman Immaculée. Vous êtes les fils de ma maternelle prédilection. Vous avez été choisis par moi pour faire partie de ma cohorte victorieuse. Vous êtes une part importante de mon dessein de Médiatrice et de Corédemptrice.
Mon fils Jésus m’a voulue au pied de la croix pour associer ma douleur immaculée à toute sa divine souffrance. Il a voulu unir mon humaine souffrance à la
883

71