2




4 X 2010 Une autre parabole est venu de la bouche du Seigneur Jésus. Après que vous devriez toujours prier et ne pas perdre cœur – dernière dimanche-aujourd'hui nous entendons quel genre de prière, mais plutôt ce qui rend l’attitude de la prière l’homme trouve plaisir à la vue de Dieu et sont justifiées. Cette maison gauche justifié, pas celui-là. L’homme, un pharisien, qui exalte, se compare aux autres, pire une de l’autre : les ravisseurs, les fraudeurs, adultères... etc. Il n’est pas à eux, donc il est considéré comme justifié. Même si ils voulaient encore plus de se démarquer, compte tenu de leurs efforts : je jeûne deux fois par semaine, bien qu’on appelle la Loi de Moïse : je suis impatient ! Je donne la dîme ou la dixième partie de ce que nabywam au temple et parlant à ses prêtres, le chef, prêtres, les scribes et les anciens, pour le culte. Tout cela semble être vrai, cet homme est honnête. Seulement qu’il a oublié où il se trouve, qui est venu au temple pour prier, ou être en présence de Dieu, à dont la voix des archanges, comme Isaïe le prophète tremble et avec elle le temple, devant la majesté Divine : Saint, Saint, l’environnement Saint est l’Eternel des armées. Regorge de la terre et le ciel de gloire. Prière : Dieu, je vous remercie devrait renvoyer à parler au nom de Dieu, je le remercie pour la vie et tous ses avantages. Et Pendant ce temps : pharisien est aveugle à la taille de l’essence de Dieu, la taille de sa grâce, son âme est envoyé à lui-même : je ne suis pas comme les autres, je suis mieux, pieux, zélé, généreux. Ce qui, dans les paraboles de Jésus en particulier est mis en évidence, c’est son attitude de mépris pour le collecteur d’impôts pour le pécheur, qui dans le même Temple et en même temps parler le même Dieu, mais sinon assez : examiner pourquoi cela a juste rentrés chez eux sont-elles justifiées ? La parabole dit que se tint de loin et même n’a pas osé yeux pris vers le ciel. Un et un autre homme, les deux étaient dans la moyenne. Mais l’attitude du vrai Dieu, est une reconnaissance de sa transcendance. Dieu est le Seigneur, le Dieu Saint, sa Majesté de toute la création réclame d’humilité, il accompli son, religion que Dieu tout, Dieu seul est bon, généreux, vertueux, Saint. Comme nous le lisons dans le livre du Siracide : le Seigneur est juge qu’il n’y a aucune acception de personnes. Ceux qui servent Dieu avec le désir d’être accepté et implorer les tronçons de classement pour les nuages. De plus, une prière d’un pauvre pénétré dans les nuages et arrive à son terme. Alors, qu’il considérera Dieu sur l’homme et émettra un jugement équitable. Comme le dit Saint Paul : pour moi, vérifié la Couronne de la Justice, qui, ce jour-là, le Seigneur me donnera un juge équitable. Et pas seulement moi, mais tous ceux qui aiment l’apparence de celui-ci. Ces derniers mots, laissez-nous prendre à cœur, car en eux est la solution de réponse pour les paraboles évangéliques. Entre le pharisien et le publicain, était-ce différence fondamentale : l’émergence de Dieu incarné sur terre, le Sauveur et le restaurateur de la relation entre Dieu et sa création, en particulier de l’humanité a été ouverte après les publicains et les pécheurs, en revanche, a été rejeté par beaucoup de pharisiens, le chef prêtres et les anciens du peuple, parce que j’ai confiance qui sont justes et méprisé. Méprisaient également le Messie, le fils de Dieu, né de la Vierge Marie : son enseignement, ses actes, sa sagesse, sa grâce. La miséricorde de Dieu n’était pas, malheureusement, l’accès à leur cœur, leur âme. La parole de Dieu ne pas s’est produite à leur esprit, à leur volonté. En restant insensible à la voix du Rédempteur du monde. Ils ont choisi la voie de la dureté, ils ont étudié et ne voient pas, écoutez et n’entendez pas, parce que stwardniało leur cœur, ne l’ouvrez pas sur la justice de Dieu par la foi en Jésus Christ, que le père fait descendre du ciel, l’autre sur la base de la satisfaction personnelle, le culte de soi. Remontrances n’ont pas accepté le Seigneur Jésus Christ : qui est élevée, vous sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé.

Nous enseignent que parole de Dieu la bonne attitude et la religion sur une base quotidienne et surtout quand vous deux de l’Évangile, lorsque nous arrivons et nous arrivons à ce temple. Nous allons faire l’amour Dieu ici nous spotykającego afin que nous pouvons reconnaître elle aussi à toutes les personnes rencontrées, surtout les pauvres, la partie lésée, orphelin, veuve, quand pour se plaindre. Envoyer cette bonne nouvelle : Dieu entend et est reconnu par ceux qui ne le font pas dans et de lui-même, mais qu’il cherche pour la Justice et de l’aide. Mesuresà Paul a écrit : lors de l’audience, nul avec moi pas résisté, tous me : mais le Seigneur était avec moi et m’a renforcé. Lui soient gloire pour les siècles des siècles. Amen.



18 X 2010. Le jour de la fête de Saint Luc l’évangéliste. Bordeaux.

Moment historique PMK en France.

À Bordeaux pour l’ouvre de l’Église polonaise du Christ, le dimanche 17 octobre de l’année 2010, ministère de la coniedzielnej et vacances Eucharistie dans leur langue maternelle, à 3o 10-tej en l’église de St. Nicholas : 43, rue Saint Nicolas-Bordeaux. La communauté paroissiale locale fait place à une nouvelle communauté polonaise, qui, de l’année 2007, s’est réuni une fois par mois dans la chapelle du séminaire de Bordeaux sur la masse. par ks. Jarosław cette inspiration moderne cuisine SChr. He a été envoyé là-bas avec la paroisse qui lui sont confiée dans le Castelnau qui est à environ 30 km de Bordeaux.

De septembre de l’année en cours l’évêque de Bordeaux, Cardinal. Jean-Pierre Ricard m’a nommé à mi-temps prêtre en trois paroisses : 1. EULALIE, où je vivais dans le presbytère du curé, le prêtre Didier Monget, 2. Sebastiana et 3. Nicolas, où le prêtre deuxième paroisse adjoint prêtre, le père Claude Cantet. Dans trois, alors il faut exercer le ministère sacerdotal pour ces trois paroisses. Notre secteur doit également sacré-c ur de la paroisse de Jésus, où trois prêtres avec ce qu’on appelle. " " La communauté de l’Emmanuel. Dans le travail pastoral sontensemble nous responsable de la pastorale des quatre paroisses.

La deuxième mi-temps que je dois consacrer aux pôles, conformément à la décision de la provinciale de notre société et le recteur de la PCM en France. J’ai été dirigé vers mes compatriotes à Bordeaux comme leur curé de Cardinal, Jan-Peter Ricard'a. Chers lecteurs de la voix catholique ! Nous recommandons votre gentillesse priante. Confluence de la date d’ouverture des établissements catholiques polonais à Bordeaux avec l’anniversaire du choix du pôle sur Peter 32 ans, elle nous invite à avoir confié le soin du serviteur de Dieu Jean Paul II, en attendant sa prochaine béatification.

Nous remercions Dieu, par l’intercession de notre Dame de Czestochowa, pôles à Bordeaux recevra même un prêtre Chrystusowca à "" ne sont pas morts de faim et la pauvreté"(Noà Tarse, pour les dons de Dieu dans la culture nationale), mais "" croître dans la grâce de Dieu et le peuple, « écoute de la parole de Dieu et avec le ministère de l’Église sacramentelle, épouse de Jésus Christ le Sauveur. Je suis pour eux avec sa grâce. Je suis heureux que je peux servir. Ils arrivent toujours à trouver le presbytère, où j’habite à : 13, place Sainte Eulalie, Tél.. 0556333724-33000 Bordeaux. Pour eux et pour tous les arrivants pour un catholique, la formation est le site Web http://casimir.kuczaj.free.fr/Mission/info.htm

mail : c. kuczaj @ gmail. com

31 X 2010 Messe fut concélébrées prêtres Kazimierz Chrystusowcy Kuczaj et Jarosław Kucharski. Fr. Jarek a donné l’homélie dans le contexte des mots de l’Évangile du Seigneur Jésus Christ rencontré Zachée. Le père Jaroslaw semble identique à l’écriture d’un connecteur qui peut être acheté une fois par mois, quand il s’agit de Castelnau pour présider la messe et nous enrichissent par leur charisme.

2