242

LE RESUME DES EVENEMENTS DE MA VIE HUMAINE, CHRETIENNE ET SACERDODALE: DEO GRATIAS!


Selon la Convention signée par le Cardinal Jean-Pierre RICARD, Archevêque de Bordeaux, le Provincial de la Congrégation Societas Christi (Société du Christ), Père Jean CIAGLO et Recteur de la Mission Catholique Polonaise en France, Monseigneur Stanislas JEZ, le 1 septembre 2010 a commencé l’existence la Communauté polonaise au sein de la Pastorale des Migrants et j’en suis devenu l’Amônier par un Acte de la nomination et le pêtre coopérateur dans le cadre de l’ensemble Pastoral de Bordeaux-Centre, concrètement dans le secteur pastoral de Sainte Eulalie/Sainte Geneviève/Saint Nicolas. C’est dans l’église de Saint Nicolas qu’on nous a autorisé de célébrer l’Office Religieux tous les dimanches et fêtes; la Sainte Messe pour les ressortissants polonais y est célébré à 11h, suivie une fois par mois d’une Rencontre fraternelles dans les locaux juxtés à cette église où dans le présbytère de Sainte Eulalie où je suis logé pour apporter ma contribution au travail apostolique et missionnaire défini par le Diocèse de Bordeaux. Le 30 août 2013 la période de trois ans a été franchie et j’ai alors commencé un second temps de mis en route de cette Œuvre Catholique que j’ai confié dès le début à Jean Paul II en toute discrétion jusqu’au jour de sa béatification où j’ai révélé aux Polonais et aux Français ce Patronage: Personnellement, je suis très proche dans mon esprit du prêtre de ce Grand Pontif pour plusieures raisons. Que nous soyons tous les deux Polonais cela est un motifs qui doit s’imposer bien évidemment; mais il y a un autre que je placerais à la première place: C’est que je suis devenu prêtre dans l’Eglise Catholique Romaine le même Année 1978 que lui a été choisi par la Providence divine pour succèder à Saint Pierre Apôtre. Oui cela est pour mois en tant que chrétien et prêtre le plus imortant. Chacun, Lui et moi nous étions engagés dans le même temps et un temps de tous les enjeux et de tous les défis pour annoncer l’Evangile du Christ et son Mystère de Pâque à toute l’humanité, selon nos postes, charismes et responsabilité. Je suis membre d’une Congrégation qui, fondée en 1932 par le Cardinal Auguste HLOND a le souci pour la fidélité des émigrés polonais qui ont quitté leur Patrie, la Pologne, pour les aider à rester dans la Foi catholique malgré tant de tentations de l’abandonner en voulant de s’adapter aux circonstances nouvelles de leur vie souvent très difficile, sans connaissance de la langue du pays ni les mentalité et coutumes de la société et l’histoire pex. de la France et des ses problèmes et des difficultés dans le vivre ensemble et de savoir vivre. Dans le domaine religieux et spirituel c’est encore plus complexe et compliqué ; alors la présence et l’aide du prêtre religieux que je suis sont pour Eux vraiment importantes; c’était la raison de la fondation du Primat de Pologne d’entre les deux guerres mondiale à la suggestion du Pape Pie XI; de créer une Communauté Religieuse dans ce but précis qu’il n’était pas disparue avec la Création de l’Union Européenne; au contraire, les déplacements des ouvriers, des étudiants et même des familles entière à la recherche d’une vie meilleure et plus stable qu’en Pologne avec ses pesenteurs idéologiques et antireligieuse laissés par l’ancien travail du système à la Sovietique a poussé beaucoup de Polonais en dehors des frontières du Pays natal. Voilà ce que je voulais dire d’abord en vous rencontrant. C’est la canonisation de Jean-Paul deux qui vous a guidé à me rencontrer, n’est-ce pas? Et vous avez insister pour faire votre emission à cette occasion. Merci d’avoir penser à notre communauté; même si beaucoup sont absents à cause de vacances; certaint sont partis rejoindre leurs épouses et enfants en Pologne au temps de Pâques; les autres se sont dispersés en France; Dimanche dernier un Polonais, Roman a fait une centaine de kilomètre avec sa famille pour être à l’église de Saint Nicolas à la Messe polonaise. Il m’a dit qu’il allait à Rome pour la canonisation. Alors je l’ai nommé officiellement le réprésentant de notre Communauté de Bordeaux à cette Manifestation internationnale et universelle au Vatican. Nous allons célébrer comme je l’ai déjà signalé la Messe ce Dimanche qui vient en union avec toute l’Eglise Catholique et puis la cérémonie de la-bas sera en même temps enregistrée sur l’ordinateur lié avec la télévision polonaise. L’après-midi sera remplie de la vision video de cet enregistrement, goûter, débat et échanges entre les frères et sœurs en Jésus Christ, sur les souvenirs de chacun liés à la Personne des nouiveaux saints. Oui, nous parlerons du saint Pape Jean XXIII, l’italien du temps très difficile dans le monde et dans l’Eglise catholique. Son encyclique sur le sujet de la Paix mondiale a permis à la Providence divine d’arrêter l’escalade qui pourrait à l’époque amener les peuples à une nouvelle guerre mondiale avec le danger terrible d’utilisation du nucléaire. Nouveau Saint Jean XXIII a pris aussi un grand risque de convoquer le Concile Vatican II, que Paul VI, et puis notre Saint Pape Jean-Paul II, le Grand a introuduit dans les applications concrètes par ses voyages apostolique, son attitude vis-à-vis d’autres chrétiens non-catholique et même d’autres religions: Juifs, Musulmans, Bouddistes; et d’autres encores que nous n’allons pas nommer toutes; tout cela selons les décisions de ce Concile et de ce qui a été écrit dans ses documents. Pour les non-religieux ou athés qui en sont à la recherche de la vérité selon leurs conciences tous les papes qui étaient appelés sur le Saint-Siège dans la suite de ce Concile jusqu’au Pape François, précédé par le Pape émérite Benoit XVI, souhaitent que Jésus Christ et son Evangile soit connu et reconnu par tous les humains venants dans ce monde avant de trépasser. Mais c’est seulement dans la pleine liberté que cela doit se faire. La dignité de chaque personne humaine est inviolable par personne d’autre. Dieu qui se révèle aux chrétiens en Jesus Christ, comme Comunauté de la Sainte Trinité de Personne que ni l’intelleigence humaine ni l’intelligence angélique ne peut saisir le Contenu Sacré et Infini. Il ne peut qu’être adoré et aimé et cela est vraiment de sa part une grande concession qui ne s’explique que par sa Grâce et par son Amour grâcieux et miséricordieu. Si vous permettez je voudrais terminer par l’évocation de cette Miséricorde divine, puisque je crois que Saint Jean-Paul II en était le Témoins très particulier. Quand pendant la Deuxième Guerre mondiale il allait travailler comme ouvrier à l’usine Solvay il passait devant la Maison Religieuse des Sœurs de Notre Dame de miséricorde dont la fondation à ses origine en France et à Bordeaux en particulier avec la Sœur Lamourous, il entrait souveant à la chapelle où la Sainte Sœur Faustine a prié les dernières année de sa vie avant d'entrer dans l'étérnité le 5 octobre 1938: Et c'est lui qui va la béatifier en 1993 et canoniser en 2000, ce jeune Karol Wojtyla ne savait pas encore que le Christ de l’Image de sa Miséricorde avec une souscription: Jezu, ufam Tobie! (ce qui se traduit: Jésus, j’ai confiance en Toi!).Le Christ Réssuscité l’aura bientôt appelé pour être Seminariste dans la clandestinité et puis devenir pêtre le 1 novembre 1946. La suite, nous savons et nous rendons grâce à Dieu pour tous ce qu’Il a fait avec ce Jeune et jusqu’aujourd’hui en le montrant à son Eglise et au monde entier comme l’exemple de la Personne qui plaît à Lui et qui peut devenir modèle pour savoir comment vivre dans ce monde malgré toutes les difficultés de tout gentre et rester fidèle à l’appel d’être digne du don de la vie et de la foi qu’on avait reçu. Pour terminer notre interwiew, je voudrais avoir une pensée spéciale pour l'école polonaise à Pessac, l'école du samedi, nommé KLEKS; elle organise ses activité dans les locaux de l'école privée dont le directeur est Monsieur Sylvain RICHARD que je salue en souvenir de notre échange du 6 janvier dernier. Je voudrais avoir accès aux Parents et Enfants de cette école pour partager la BonneNouvelle dans la joie de la canonisation de notre Compatriote. J'en appelle aussi à la Supérieur de la Congrégation des Soeurs de l'Assomption qui est le propriètaire de ce collège et lycée. Avec saint Jean-Paul II, je vous prie: Ouvrez les portes au Christ qui vie en moi, son prêtre et n'ayez pas peur! Monsier Cyril CHAMPS, je vous prie de donner la copie de cette interwiew à RCF gratuitement, une fois que vous avez terminé vos mixage: Cherchez aussi à présenter la forme écrite de mes propos et en trouvant les passeurs pour cela – partageons entre nous les fruits de notre travail commun, vous et mois. Je vous fait confiance pour cela. A l'occasion des Fêtes de Pâques et des Canonisations, en tant que prêtre de Jésus Christ je transmets à tous les auditeurs et auditrices de cette émission et des lecteurs et lectrices éventuelles de ce texte préparé, les meilleurs voeux de joie et de paix, et par la grâce du Sacerdoce je vous bénis tous au nom du vrai et Unique Dieu qui est le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Encore une fois soyez remercié aussi Monsieur le Journaliste de la part de tous les Polonais de l'Aquitaine qui se joignent à moi pour vous serrez la main droite très cordiallement!Je vous remercie de votre démarche de nous faire exister sur les ondes hertziennes et de votre gentillesse.Merci! Gloria Dei! Retour page de la Mission

C'est un interwiew accordé au journaliste Cyril Champ, le 25 avril 2014 par le Père Casimir Kuczaj Schr

242