254

Ma Vocation - je suis un chrétien-3


Notre Patrie est dans le Ciel. Cetts phrase lapidaire de la Lettre de Saint Paul Apôtre, je ne la connaissais pas certainement à l'époque de mon jeune âge; mais je la vivais déjà pleinement en asprant à être un digne citoyen de cette Patrie nouvelle et éternelle, toute entière remplie de paix du Christ et de la joie dans le Saint Esprit. Le Christ Jésus y est ce Roi Unique de l'Univers visible et invisible et la Sainte Vierge, la Mère de Dieu et notre Mère est, par la grâce de Dieu dont Elle est remplie et pleine, la Reine glorieuse du Ciel et de la Terre. Le monde surnaturel n'est pas séparé du monde naturel: ce dernier est assumé dans le premier mais sans mélange ni confusion à l'image de l'Incarnation qui en est la Base dans ce qu'on appelle l'Union Hypostatique réalisée dans le Christ, Fils du Père Eternel et Fils de Marie, la toute belle. La place du seul Médiateur entre Dieu et les hommes que tient l'Homme,Jésus le Christ, n'est pas en concurrence de la place que la Sainte Vierge Marie a reçu par le choix et la décision gratuite de la Sainte Trinité dans les Dispositions Souveraines que Dieu avait prises déjà au commencement et même avant la Création du Ciel et de la Terre, des choses visible et invisibles. Oui, c'est vrai, que je serais incapables de formuler ces affirmations en ce temps-là de ma jeunesse comme je le fait maintenant ici, mais j'affirme et je déclare de le savoir et de le vivre d'une manière simple comme un enfant de Dieu que j'étais et que je suis encore aujourd'hui. J'espère garder cette dignité du Citoyen du Ciel jusqu'au jour dernier de mon pélérinage terrestre pour être accueilli dans la Patrie céléste pour l'éternité. Jésus, j'ai confiance en Toi! Sainte Vierge Marie, aide-moi! Je remercie après Dieu, évidemment, la Sainte Vierge Marie! Déjà dans une grande Image de Son Coeur Immaculé que mes Parents ont postée sur le mur de la chambre à coucher - la fenêtre séparant l'autre Image-celle du Sacré-Coeur de Jésus! Notre maison terrestre devenait l'anti-chambre de ce Ciel dont j'ai parlé. Il suffisait de regarder! On se sentait d'être aimé et le regard sortant des yeux de ces deux Personne: une Divine et l'autre Humaine divinisée: perçait notre coeurs d'un rayon du Soleil, quelque soit la situation à l'exterieur dans le monde naturel. Dans l'autre chambre il y avait encore Elle dans son Icône de Notre Dame de Częstochowa! Et puis Saint Antoine! Patron de mon papa et Patron de notre Paroisse, il avait là toute sa place. Lui aussi tenant un Enfant, le même que tenait Notre-Dame du Sanctuaire de la Claire Montagne! Jésus, petit Enfant divin et humain du côté de ses deux Natures, mais en tant que Personne seulement Divin: la Personne du Fils de Dieu, désolé pour les Juifs qui ont mal à l'accepter et pour les Musulmans c'est pareille: Vous devez plut tôt ou plus tard de le reconnaître pour être sauvés. Je n'ai rien de plus important à vous annoncer! Saint Joseph paraît absent du côté des Images, mais en donnant le prénom à leurs troisième fils après Ignace et Casimir, notre frère Joseph a reçu une mission d'être sa copie vivante. Le papa étant du métier de charpentier comme le père adoptif de Jésus et l'époux chaste de la Sainte Vierge, on comprendra facilement que Saint Joseph tenait la place préponderante dans notre Famille de dix Personnes, Parents et Enfants réunis. Les Réunions marquantes notre vie c'était en particulier la Fête de Noël et celle de Pâques, bien évidemment. Déjà la préparation à l'une et à l'autre c'était toujours quelque chose de nouveau et inoubliable. On ne sort pas pareille après que tout s'était toujours passé trop vite et il fallait avancer en attendant la prochain fois quand on sera un peu plus grand! Les visites des maison avec la crèche construite en bois ou en costumes des trois mages et une étoile fabriquée toute de lumière grâce aux batterie électrique! On était une dizaine de jeunes enfants et adolescents à faire cela dans les nuits d'hivers et on revenait fatigués et joyeux d'avoir annoncer la Bonne Nouvelle du Salut! C'était comme un stage en attendant le Séminaire; je parle pour ce me regarde, mais tout cela était formidable.


254