257

La Société du Christ - la Probation


La Fête de l'Assomption de la Vierge Marie pour commencer la Grande Aventure on ne pouvait choisir mieux que comme cela. Quelque semaines de probation pour nous éxoliquer ce que c'était que la Congrégation et ce que c'était que le Noviciat. Voilà,que grâce à la "bienheureuse faute" que j'avais commise au mois de janvier de cette année 1971, je me retrouve enfin à trouver quelques réponses à une malaise résentie à Ciężkowice pendant une retraite fermée organisée par le Séminaire Diocésain de mon Eglise qui est à Tarnów: Le Seigneur me veut comme prêtre religieux et dans la Congrégation fondée il y a quarante ans auparavant par le Cardinal August Hlond, primat de Pologne qui a désigné pour faire cela en se faisant premier membre de cette nouvelle Congrégation l'Abbé Ignacy Posadzy, le prêtre du Diocèse de Poznań et les premiers candidats pour cette Société se sont rasseblés au Chateau de Hrabina Potulicka à Potulice pour commencer le premier Noviciat en 1932 et faire leur premiers Voeux en 1933, l'Année de la Rédemption. Le Fondateur de la Societas Christi lui-même était prêtre religieux de la Fondation du Saint Jean Bosko, les Salesiens, dont le charisme retrouve ses origines en France en la Personne du Saint Evêque de Genêve, Saint François de la Salle, originaire de la Savoie qui plus tard fera partie de la France comme c'est le cas jusqu'aujourd'hui. Pour ce qui est de la vie consacré et des voeux je ne savais avant presque rien; je savais un peu ce que c'était d'être prêtre diocésain mais même dans cette matière on est comme un petit enfant à qui on demande de faire confiance et de se laisser guider par l'Esprit Saint et par les Supérieurs religieux. Le père Jan Jabłoński a été choisi par le Supérieur Général nouvellement élu à ce poste, le père Wojciech Kania, comme Maître des Novices et son Auxilier le père Joseph Bakalarz. Ora et labora - on peut dire - cette devise universelle empruntée aux Bénédictains est devenu la nôtre. Les candidats au Novicials arrivaient les uns après les autres pour faire en peut de temps un groupe important de trente hommes. Un jour le soir, après un travail épuisant autour de la récolte du blé et le bain rafraîchissant dans le Lac appelé Jezioro Kierskie du nom du Village de Kiekrz, on a constaté qu'un d'entre nous n'était pas rentré à la Maison. Les recherches ont révélé qu'il s'était noyé dans les eaux de ce Lac. C'était un accident: Stanislas Ptaszkowski s'est probablement immergé trop vite étant très chauffé comme tous par le soleil: ce jour-là et les crampes ne lui ont pas permis de s'échapper des griffe de la mort. Je revois dans ma mémoire son père qui est venu chercher et prendre son corps pour les funérailes dans sa Paroisse à Ptaszkowa dans le Sud de la Pologne pas loin de Nowy Sącz, donc ma Région de Małopolska. Son père, triste mais très calme a dit une phrase que j'ai retenu pour toujours: Avec ma femme nous l'avons donné au Seigneur; le Seigneur l'a pris auprès de lui; que sa volonté soit loué.Dieu a donné à cette famille la grâce d'une Religieuse et d'un nouveau memebre de notre Congrégation en la personne de Antoni Ptszkowski qui travail actuellement à Argenteuil près de Paris et depuis plusieurs mandats est l'Econôme de notre Province Franco-Espagnole. Pour la Toussaint de cette même année quelques Novices de cette même Région ont été choisis pour aller se recueillir su sa tombe à Ptaszkowa et j'en faisais partie. La Camionette à cette occasion a fait le tour pour visiter quelques maisons familiales de Novices qui faisaient le voyage et la mienne était visité en surprise totale très tard le soir; et j'ai constaté pour la première fois qu'à notre maison l'éléctricité avait été branchée avec des lampes encore sans aucune décoration toute nues. J'avais un peu honte devant mes camarades qu'à notre maison il y avait tant de retard dans le progrès qui se voyait partout aillers en particulier dans cette nouvelle Région que nous découvrions: Wielkopolska! Le début du Christianisme en Pologne a commencé justement dans cette Région dans la deuxième moitié du IX siècle.Première église dédiée à la Sainte Vierge Marie se trouve justement à Poznań et Gniezno - qui avec Poznan était jumelé sous un seul Archevêque le Cardinal Auguste Hlond jusqu'à la fin de la deuxième Guerre mondiale est un Berceau de la Pologne du côte religieux comme aussi du côté politique par la Grâce de Dieu.

257