26


Homélie pour le dimanche de la Résurrection

D e nos jours le jour de Pâques, nous sommes une minorité de paroissiens réguliers de l'église, de sorte que la présence modeste de la langue polonaise, par rapport aux autres dimanches, quand il est de notre mspour Noël. Mais juste au moment où vous passez une demi-année depuis que nous sommes ici, nous devons examiner chacun de Jésus ressuscité personnellement et en privé pour discuter de la façon de se faire ce que Dieu veut de nous, Polonais ici pour l'Eglise nous rencontrer, pour le bien de tous, en particulier de la perte par rapport Évangile de Jésus qui pour nous et pour notre salut, il a fait sa Pâque, qui passent à travers la Passion et la mort de la croix et par la Résurrection de l'Ascension. Bientôt aussi l'accomplissement de la promesse de la descente de l'Esprit Saint, qui veut faire l'unité avec Jésus comme le Seigneur de ceux qui croient et ceux qui ne croient pas juste cause à accepter la foi catholique que apostolique. À peu près comme il était au commencement, ce que nous écoutons à la première lecture d'aujourd'hui.Ou est-ce juste la même Évangile. Même si une telle condamnation, une courte mais très ferme. UJR ON et cru. Qu'est-ce qu'il a vu et ce que nous croyons? Les linges posés, et le suaire qui avait été sur la tête de Jésus au moment de l'enterrement, non pas avec les linges, mais roulé à part dans un endroit. Veines blesser que Marie-Madeleine a dit la vérité: ont enlevé le Seigneur du tombeau et nous ne savons pas où on l'a mis? Y at-il quelque chose de plus? Il croit qu'il est ressuscité d'entre les morts? Il semblerait indiquer mots, mais ils ne l'ont toujours pas à comprendre l'Ecriture qui dit qu'il devait ressusciter d'entre les morts. Cet étudiant est venu le premier au sépulcre, mais n'est pas venu en premier, mais la priorité accordée à Simon-Pierre, que je l'avais prévu. Il était le disciple que Jésus aimait, peut-être qu'il lui a donné la prise de conscience de la foi dont il témoigne. Peter va faire pour la maison de Corneille, mais ce sera après la Pentecôte. Le troisième jour il est ressuscité selon les Écritures. N'est-il pas étonnant que nous la vérité toujours foi absolue dans le cadre d'une telle explication? Il est devenu quelque chose de si grand qu'il ne peut pas être dit autrement, et c'est de cette façon: tombeau vide, roulé toile et plaid. Cela a laissé un signe augmenté foulards pliés. Le reste des Écritures. Et il ne sera pas citer l'Église pendant des siècles. Apparitions Zmarwtwychwsta³ego appartenir à la catégorie des personnages, où la foi est un don de la grâce. Vous savez comment Jésus de Nazareth. Pas autrement nous atteint la grâce de la foi, mais c'est par l'Eglise. Grâce à notre baptême. Grâce à notre confirmation. Par le sacrement de la Sainte Communion, et la préparation au sacrement de la Pénitence, sainte confession. Jésus ressuscité ne peut être atteint autrement que dans et par l'Église. Dans l'Église lit les Ecritures. La Parole de Dieu est vivante. C'est le Fils de Dieu incarné, qui est devenu pour nous et pour notre salut, le Fils de l'homme. Dieu a oint du Saint-Esprit et de puissance. Nous devons ont été obtenus par le même Esprit, pour rencontrer Jésus vivant dans son Église. Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. Mais nous ne pouvions pas recevoir le Saint-Esprit, et pour le prix de la mort de Jésus et son sacrifice de la croix pour nos péchés complexe. Il est arrivé et nous sommes maintenant de plus en plus de vivre sous l'action de l'Esprit Saint. L'Eglise est l'œuvre de Jésus et l'Esprit Saint. Il est le fruit de la passion et de la résurrection.Il est le fruit du mystère pascal. Comment faisons-nous les bonnes nouvelles de la nourriture de salut pour nous, pour nos familles. Comment mobiliser les uns aux autres pour faire en sorte que ce fait extraordinaire la possibilité de participer à l'Eucharistie dominicale hebdomadaire en polonais, natif ouvrit les yeux et les cœurs de ceux qui hésitent à accepter la marque de Dieu Opatrzoœci, comme une invitation à participer à l'évangélisation du monde dans lequel nous vivons, la voie notre grand concitoyen Jean-Paul II a béni le prochain dimanche de la Divine Miséricorde. Soyons reconnaissants ... Alléluia!

26