277

Je retourne à Roubaix comme Curé


Cinq années passées à Dunkerque m'ont beaucoup apporté! Il y avait aussi un couple qui tenait le garage de Fiat qui habitait à Arques et y habite toujours. Une fois Peugeot 107 changée pour la Fiat Tipo j'ai pris connaissance de ce couple et de leur activité vers les voyages et aide à la Pologne: lui était Français Roger et elle Polonaise Micheline. Un jour elle me téléphone: Nous avons projeté faire un voyage à Rome mais mon mari ne peut pas pour cause d' un empêchement professionnel de nous accompagner; si vous voulez, venez avec nous! Merci Famille Demol. Grâce à Vous j'ai vu le Pape Jean-Paul II en audience privé ou presque; quel beau souvenir mais pour vous Micheline c'était aussi une soufrance, un sacrifice: On vous a volé en autobus tous vos papiers! Voilà je voulais le dire. Encore à Roger qui m'avais cédé sa place gratuitement: merci. Je vais enfin aller ou plutôt revenir à Roubaix. J'y étais vicaire et j'y reviens comme Curé en double nationnalité; je suis donc doublement Curé. Mais pour certains prêtres français rien à faire: pour eux être prêtre polonais c'est "la moitié prix". Parler deux langues c4est une idiotie. Le français leur suffit. Pourquoi pas mais soyez pas si cartésien: Je pense donc je suis! Un fois dans un grand bâtiment j'ai prix l'ascenseur: j'étais habillé en costume et je portais le col romain. Un prêtre français en soutanne nous a rejoint et a commençais me faire des reproches qu'êtant prêtre polonais je ne devait pas avoir honte de porter la soutanne! Encore un cartésien! Ce qu'il pense cela doit être vrai. Mais le Seigneur nous fait un cadeau pour nous rencontrer et nous encurager mutuellement et pas pour nous agresser comme ça, juste au passage. Les communauté traditionnalistes? Pourquoi pas, qui sommes nous pour nous juger les uns les autres quand le monde crève de la faim de la Parole de Dieu. Là j'ai dit ce que j'ai appris à Dunkerque: l'habit ne fait pas moine! Mon Curé à Roubais quand j'y étais son vicaire il m'a raconté qu'il a été dénoncé à l'Evêché de Lille (c'étais avant le Concile Vatican II, qu'il se permettait de se promener dans son costume avec le col romain et même à l'église qu'il ne portait pas toujours sa soutanne! On lui reprochait aussi que ses chaussettes n'étaient pas toujours noires comme elles devaient être. Quelqu'un peut penser que je raconte ici de blagues. Eh bien que non: parole du Curé! Pour la Fête Paroissiale le 26 août 1991 j'étais déjà à Roubaix. Passage des pouvoirs, le père Jan Bojda avec lequel j'avais travaillais avant et qui était le Curé après que l'Ancien Curé - qui m'avait raconté cette histoire des chaussette - étair repartit en Pologne en retraite méritée; le père Jan ira à Montigny-en-Ostrevent et j'aurais des vicaires pour m'aider à acomplir ma Mission. C'était à l'époque une Paroisse Polonaise avec une centaine d'enfants au catéchisme et une trentaine de jeunes dans l'Assotiation KSMP. Il z avait là aussi des jeunes adultes qui se rassemblaient comme l'Agle Blanc: Orzeł Biały. Il y avait aussi la Choral Hejnał dirigé par un médecin d'origine Polonaise de la Famille Regdost. Et puis les Dames du Rosaire avec comme Présidente depuis longtemps très active pour beaucoup de choses paroissialle Madame Janina Taczała. Et la Famille Gołębiowski à laquelle je dois peut-être le plus; elle s'occupais de la grande Maison à côté de l'église pour la location des salle et le pouvoir de payer toute les taxes et charges matérielle de cette grande entreprise spirituelle. Il fallait penser sauver les murs de l'église très fragiles pour les intempéries; ils pourraient se désagrèger! La providence a fait qu'étant accidenté la viite amicale de quelqu'un qui voulait me consoler; il a accepter de faire les travaux nécessaire à moitié prix et au final même beaucoup moins! A lui ce Polonais et à Dieu qui veille sur tout: Merci! Jean-Paul II avait lancé à l'époque le programme de préparation u Jubilée de l'An 2000. Nous nous nous sommes mis au travail spirituel avac les vicaire: les pères: Misrosław Stępkowicz,Roman Szaarzyński et Jerzy Goźddziewski, et Andrzej Góźdź au début avant qu'il parte à Rouvroy. J'ai déjà évoque dans un autre chapitre et tout à l'heure un accident qu'il m'est arrivé à vivre avec au final la rotule gauche cassé. C'était neuf jours après que j'ai lancé une Association TOTUS TUUS catholique pour marquer le cinquentième anniversaire de l'ordination sacerdotale du Pape Jean-Paul II le premier novembre 1996. Rien d'utile pour l'esprit sans le sacrifice dans le corps! J'ai toute suite comprit!

277