281

Les Pélérinages m'ont beaucoup apporté


Je considère que tous mes déplacements sont des pélérinage et même toute ma vie je la vis comme un pélérinage permanent. Et je sais que cette vision des choses corresponde parfaitement à ce qui nous enseignent les Saintes Ecritures. Mais ici je voudrais revenir en petit résumé sur les cinq majeurs déplacement de ma vie: en Terre Sainte, en Grèce, en Italie, au Portugal et à Lourdes en France. De Częstochowa j'en ai dit déjà pas mal et de Medjugorje je suis tenu de résèrve. Pour le Maroc c'était un voyage touristique: disons-le comme ça. Je suis heureux de marcher sur les Pas du Christ Jésus aussi phisiquement que spirituellement. Le monde de la Bible et les films sur la Bible sont ma priorité apostilique; vous pouvez le constater sur mon site d'internet par exemple: http://casimir.kuczaj.free.fr/Francais/Saintes-Ecritures/monde_biblique.htm Depuis ce moment inoubliable de ce Pélérinage le plus important de ma vie rien n'est comme avant! Les pas de Saint Paul! Que voulez-vous? Ses quatorze Livres sur vingt sept du Nouveau Testament prouve s'il y en avait besoin qu'on peut pas s'en passer de Saint Paul si on veut évangéliser encore aujourd'hui! Je vais mentionner seulement ma découverte oeucuménique. La Dame Guide a un certain moment a commencé dire que le baptême catholique par aspersion n'était pas à la même hauteur que le baptême orthodoxe par immersion; il y avait plusieurs prêtres français seulement (j'avais déjà double nationalité) et aucun n'avais réagi à ces propos offensants: j'ai dit: Madame ce que vous dites est blessant pour les catholiques que nous sommes, ne répéter jamais plus cette phrase elle ne respecte pas l'Eglise de Rome! La visite dan la Colline des Cinq Monastère pareille découverte à l'encontre de l'oeucuménisme: l'Evêque orthodoxe était en visitation canonique de l'un de ces Monastère et nous l'avons rencontré; il nous a parlé gentilment et puis à la fin de la rencontre un des prêtres de notre pélérinage l'a demandé de nous donner sa bénédiction; quel était ma surprise quand il avait dit: Non, je ne peux pas, il faut d'abord que votre Pape de Rome vienne à genoux demander pardon pour ce que les catholique avaient fait aux orthodoxes. Je łe disait: On a encore un long chemin vers l'unité chrétienne si c'est comme ça qu'ils pensent les orthodoxes grecs. J'ai vecu à Athène le tremblement de terre; rassurez-vous rien de si grâve mais quand dans la nuit j'avais l'impression en me révéllant de planer je suis descendu et les autres personnes aussi en prenant l'ascenseur ou l'escalier - je ne me souviens plus bien- j'avais passé trois heures à lextérieur d'un grand et haut hôtel. Pour l'Italie: j'ai déjà évoqué Rome et le Pape; je voudrais ajouter Assise et la rencontre avec ce Lieu symbolique pour le dialogue entre les relogions depuis un geste de Jean-Paul II en octobre 1986. Le Concile Vatican II a fait une ouverture en ce sens et pourquoi pas? Mais jamais au prix de "sacrifier la Très Sainte Trinité: Dieu le Père, Dieu le Fils, et Dieu le Saint Esprit. Les esprits cartésiens ou "traditionalistes monotéîstes" diront que le compte n'est pas bon; mais il suffit de ne pas vouloir de se mettre le Dieu Unique sous les pouvoirs de sa propre petite raison et d'acceoter de lui fairs confiance à Tel qu'Il s'était révélé en Jésus Christ pour que le dialogue interreligieux soit maintenu! Et enfin la question mariale: à travers Fatima et Lourdes. En distance temporel de deux siècles des temps dits "modernes" et d'autres diraient "modernistes" du haut du Ciel il y avait au moins ces deux signes majers pour l'Eglise et pour l'Humanité toute entière. Qu'en a-t-on fait? Le Pape Paul VI en voyant que pour élargir les sentiers de "la chance oeucuménique" les tendances se créent pour déplacer la Sainte Vierge quelque part ou Elle pourrait moins déranger les protestants est monté au crénau et a prononcé le discour sur "le marialis cultus" et a proclamé la Sainte Vierge publiquement comme "Mère de l'Eglise". Il a "sauvé les meubles" comme on dit. Mais la tendance "moderniste" se maintient et on voudrait empêcher que le Ciel s'exprime aussi dans notre temps. On croit encore que l'Esprit Saint aie parlé par les prophète, mais que la Mère du Redempteur puisse être envoyée dans les temps derneirs comme une Prophétesse on a mal à y croire. Je parle en général en voyant comment diminue et se refroidit l'amour des chrétiens envers cette Belle Dame. On l'appelle toujours Notre Dame mais Elle voulait dire à Lourdes et à Fatima: Je suis votre Mère par la volonté de la Sainte Trinité!

281