291

La Charte de l’Évangélisation - Un Tremplin pour la Mission 11

4/ Annoncer l’Évangile, c’est vivre une fraternité nouvelle !

VIVRE UNE FRATERNITÉ NOUVELLE AU SEIN DE NOS COMMUNAUTÉS Il nous faut être attentifs, au-delà de ce que nous faisons ensemble, à ce que nous sommes, à ce que nous devenons ensemble, les uns par les autres, à travers la complémentarité de nos vocations. Les communautés expriment le désir de bâtir une Eglise où grandit une communion de com- munions. Certes, l’organisation est nécessaire et importante, mais l’important n’est pas d’avoir une organisation parfaite, c’est la façon dont nous la vivons, y compris dans ses imperfections, qui est chemin d’Évangile et apprentissage de la vie fraternelle. Le pape François nous met en garde contre “ une dépersonnalisation de la pastorale qui porte à donner une plus grande attention à l’organisation qu’aux personnes ” (EG, n° 82). Posons-nous la question : dans tout ce qui existe dans notre secteur pastoral, où se trouve la joie de l’Évangile ? Où la joie de l’Évangile est-elle absente ?

RENDONS GRÂCE… • Pour les passerelles, la transversalité tissée au sein de nos communautés, des services diocésains, des mouvements entre eux, des mouvements apostoliques avec l’Eglise locale, • Pour le désir d’une communion vivante au sein des célébrations, notamment par une plus grande attention dans l’accueil mutuel, par une visibilité des personnes plus particulièrement chargées dêtre attentives aux nouveaux arrivants, • Pour les jumelages entre secteurs, les temps d’échange entre les communautés,

Je suis longtemps restée une “ étrangère ” au sein de l’assemblée paroissiale ; une prise de conscience de la communauté a permis à chacun d’entrer dans un accueil mutuel au début de la messe ”.

Le rallye des 4 clochers a favorisé la communion entre nous et l’accueil des nouveaux arrivants…” Un secteur pastoral.


291