292

La Charte de l’Évangélisation - Un Tremplin pour la Mission12

Pour le désir de tisser davantage les liens intergénérationnels, notamment dans les actions caritatives locales, • Pour les journées des “ serviteurs-invités ” qui réunissent les personnes engagées au service des communautés : temps d’échange, de ressourcement, de soutien mutuel, qui rassemblent en Eglise tous ceux qui sont serviteurs de la communauté, ou appelés à l’être.

VIVRE UNE FRATERNITÉ NOUVELLE AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ L’Eglise ne vit pas pour elle-même, elle est appelée à être dans le monde et pour le monde, le signe de la joie que Dieu donne en son Fils. L’évangélisa- tion, c’est une humanisation de nos rapports, une présence écoutante, en proposant la foi au travers du témoignage de notre propre vie, en osant dire pour quoi et pour qui nous agissons. “ L’Eglise ne grandit pas par prosélytisme, mais “par attraction” ”. (EG, n°14). L’annonce de l’Évangile transforme notre manière d’être en relation. Nous constatons l’implication des chrétiens dans la vie de la cité, au travers des engagements politiques, syndicaux et associatifs. Cette immersion des chré- tiens dans l’action locale, au service des autres, est source d’évangélisation. “ Ce “ repas des voisins ” fut un “ repas du monde ”! Cela fait du bien de découvrir que l’autre qui inquiète par son image dans la société, est en fait, un être humain dont les préoccupations, principalement de protection et d’amour de la famille, ne sont pas éloignées des nôtres. Notre regard est différent au lendemain de cette rencontre. Témoignage recueilli au lendemain d’une Fête des voisins proposée par un secteur pastoral.

La Charte de l’Évangélisation - Un Tremplin pour la Mission 13

Celle-ci va de pair avec tout ce qui peut être présence et visibilité de l’Eglise au sein de la vie locale. “ Jésus même est le modèle de ce choix évangélique qui nous intro- duit au cœur du peuple. Quel bien cela nous fait de le voir proche de tous !…Séduits par ce modèle, nous voulons nous intégrer pro- fondément dans la société, partager la vie de tous et écouter leurs inquiétudes, collaborer matériellement et spirituellement avec eux dans leurs nécessités, nous réjouir avec ceux qui sont joyeux, pleu- rer avec ceux qui pleurent et nous engager pour la construction d’un monde nouveau, coude à coude avec les autres. ” (EG, n°269).

RENDONS GRÂCE… • Pour les nombreux collectifs et associations qui regroupent chrétiens et non-chrétiens, • Pour la présence active dans les quartiers, et particulièrement dans les immeubles collectifs, • Pour le partenariat des chrétiens avec les initiatives culturelles et festives locales, • Pour les églises aux portes ouvertes lors des jours de marché et d’événements dans la commune, • Pour les signes multiples d’une “ pastorale de proximité ”, notamment par la présence des nombreux relais pastoraux, du Service Evangélique des Malades… • Pour les tables ouvertes paroissiales, et les Fêtes des voisins initiées par les paroisses, qui naissent ici et là, • Pour les mouvements apostoliques attentifs à être présents dans les lieux où le message de l’Évangile est devenu lointain, • Pour les signes de visibilité de l’Eglise au sein de la cité : “ café Theo ”, célébrations en plein air, Relais pastoral de Solidarité, Nuit des églises… • Pour ces multiples initiatives par lesquelles chacun se sent appelé à faire “ le petit peu qui dépend de nous ” Ste Thérèse d’Avila. “ Auparavant, je rendais visite aux personnes malades de mon quartier et je témoignais de l’Évangile “ au nom de ma foi ”. Depuis que j’ai rejoint l’équipe du S.E.M (Service Evangélique des Malades), j’ai compris que je rencontrais les personnes “ au nom de l’Eglise ”, participant ainsi à une sollicitude pastorale commune. ” Un visiteur du SEM

La Charte de l’Évangélisation - Un Tremplin pour la Mission14

5/ Annoncer l’Évangile, c’est être envoyé !

Suivre le Christ, c’est en même temps entrer dans son intimité et participer à sa mission : “ Comme le Père m’a envoyé, à mon tour, je vous envoie. ” Jn 20, 21 L’amour de Dieu qui nous appelle est le même que celui qui nous envoie. “ La mission est une passion pour Jésus mais, en même temps, une passion pour son peuple ” (EG, n°268) Il nous faut sortir de l’entre-soi, oser la simplicité dans l’expression de notre foi, être messagers “ d’une éternelle nouveauté ” (EG, n°11) Dans la gratuité d’un accueil, d’une visite, l’Esprit-Saint est à l’œuvre : la visite est sacrement du frère. Nous sommes envoyés comme serviteurs de l’Espérance. C’est à chacun d’écrire maintenant des pages nouvelles dans ce grand livre de l’évangélisation. “ Dans toute la vie de l’Eglise, on doit toujours manifester que l’initiative vient de Dieu, que c’est “lui qui nous a aimés le premier” (1 Jn 4,19) et que “c’est Dieu seul qui donne la croissance” (1 Co 3, 7) ” (EG, n° 12). Le Seigneur nous confie son Évangile. Accueillons-le et soyons témoins de sa joie !

Justement, quand cette Charte était en train d'être promulguée, je vivais personnellement les moments de “contradiction extrême” de ne pas être “accuelli” mais d'être rejetté par le Diocèse de Bordeaux, par une décision prise sur une calomnie: le Vicaire Général a écrit à mon Supérieur Provincial: “On ne veut plus de Père Casimir à Bordeaux, il n'a pas de mentalité française que le prêtre doit avoir pour la Pastorale Diocésaine”?!?


292